Le FMI confirme son soutien financier et technique au Gabon

Régis Immongault et la délégation du FMI

Ads

Partagez!

Le Fonds Monétaire International confirme bien son soutien technique et financier au Gabon. Contacté par nos équipes, et suite aux rumeurs de menace de fin d’appui budgétaire, ces derniers ont démenti tout désaccord entre les institutions qu’ils représentent et la république gabonaise.

Le Mécanisme Elargi de Crédit, cadre dans lequel s’inscrit l’appui budgétaire, a un processus très précis de gestion du dialogue entre le FMI et le Gabon. Le suivi du programme est assuré par des revues semestrielles des résultats en fonction des critères de réalisation d’objectifs.

La dernière revue semestrielle s’est déroulée en décembre 2017. La prochaine revue aura donc lieu en juin 2018.

Entre temps, le FMI et le Gabon peuvent échanger sur l’avancée du programme de réformes, mais ces échanges n’impactent pas les engagements de décaissements liés au MEDC.

La dernière revue des engagements du Gabon a donné lieu à un satisfecit du FMI : La revue effectuée en décembre 2017 a été concluante et a autorisé les décaissements prévus initialement. Le rapport de cette revue est consultable en ligne : www.imf.org/~/media/Files/Publications/CR/2018/French/cr17408f.ashx
Le Directeur Général adjoint du FMI y déclare notamment : « Les résultats obtenus par le Gabon dans le cadre du programme ont été globalement satisfaisants. »

Le Plan de Relance de l’Economie a effectivement contribué à rétablir l’équilibre des finances publiques : La dette publique a été réduite, en passant de 64% à 59% du PIB, selon les chiffres audités et reconnus par le FMI. Le déficit public est passé de 6,6% en 2016 à 3,6% en 2017. Ces chiffres attestent des résultats de l’action du Gouvernement en matière d’équilibre des finances publiques et sont les critères ultimes à l’aune desquels le FMI jugera le respect par le Gabon de ses engagements.

Le Gouvernement adopte un bilan de la mise en œuvre 2017 du PRE pour accélérer le train des réformes : Le Gouvernement a mené sa propre évaluation du respect de ses engagements. Le bilan 2017 du PRE vise à formuler des recommandations pour accélérer le rythme des réformes, notamment sur les sujets où le Gouvernement a accusé un certain retard.

Le FMI conseille régulièrement l’Etat Gabonais sur les modalités d’exécution de ses réformes phares : l’appui du FMI au Gabon ne se limite pas à un appui budgétaire. Il porte également sur un appui conseil. Dans ce cadre, le FMI peut être amené à émettre des réserves sur les modalités de mise en œuvre de certaines réformes. Au final, la décision appartient au Gouvernement gabonais qui sera jugé sur l’atteinte des objectifs qu’il s’était lui-même fixé initialement.

 LIRE AUSSI : Congo : Les prévisions d’une agence de notation sur les dettes privées

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire