Le musée des Arts d’Afrique et d’Asie de Vichy célèbre son centenaire

Une partie de l'affiche du musée des Arts d'Afrique pour son centenaire. Elle montre quelques-uns des missionnaires ayant rapporté des objets d'arts dans les années 1920

Ads

Partagez!

Cette année, le musée des Arts d’Afrique et d’Asie de Vichy fête ses 100 ans jusqu’au 30 octobre. A cette occasion, il propose au public une grande rétrospective du siècle à travers 5.000 objets d’art, ainsi que deux expositions temporaires autour des thèmes « Voyages » et « Touaregs ».

Le Musée des Arts d’Afrique et d’Asie à Vichy célèbre cette année ses 100 ans par une rétrospective sur un siècle de collection. Fondé en 1922 par Henri Watthé, missionnaire en Chine qui avait rapporté des milliers d’ouvrages d’ethnologie et d’histoire, cet établissement abrite au total 5 000 objets rassemblés dans les années 1920. On trouve notamment des statuettes, masques, photographies, statuaires en pierres semi-précieuses ou en jade, des coffrets de beauté, des boîtes à bijoux, des porcelaine et des soieries chinoises. 

Témoignage de la richesse et de la diversité des expressions artistiques

Ces objets d’arts, souvent issus de donation (40%), proviennent de divers pays du Maghreb, d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, d’Amérique du Sud, d’Orient et d’Asie. On peut citer le Pérou, l’Argentine, le Vietnam, la Syrie, le Maroc, l’Algérie, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Bénin et la République du Congo. Parmi les donateurs célèbres figure le Pacha du Maroc, qui a offert en 1920 un moukhala, un fusil orné de pierres précieuses.

Toutes ces œuvres portent la photo du missionnaire qui les a rapportées, ainsi que leur provenance et leur signification.  Elles témoignent de la richesse et de la diversité des expressions artistiques de ces régions du monde, en particulier de l’Afrique. Grâce à une rétrospective sur un siècle d’Histoire, le public pourra appréhender ces cultures exotiques dans leurs manifestations les plus puissantes. Il aura aussi droit à une ouverture temporelle sur les routes du désert ainsi que les caravanes (à pied, à dos de chameau, etc.), qui transportaient divers produits (or, ivoire, ébène, sel, etc.).

Le peuple Touareg au cœur de la célébration du centenaire

Marie-Line Therre, directrice du musée, parle d’une « une collection très hétérogène », qui n’a pas encore livré tous ses secrets. Selon elle, l’établissement « s’interroge encore sur des datations, sur certaines utilisations ». Des recherches seraient menées de concert avec le musée du quai Branly et le musée des Missions Africaines à Lyon afin de comprendre toutes les pièces. Pour compléter la rétrospective liée au centenaire, l’établissement offre deux expositions temporaires, « Touaregs » et « Voyages ». Il s’agit de parcourir l’immensité du Sahara à travers les œuvres de trois pays : Algérie, Mali et Niger.

Ces Etats ont en commun le peuple nomade Touareg, aujourd’hui largement sédentarisé mais séparé par le découpage territorial sous la colonisation. Ce groupe ethnique sera célébré à travers sa culture et ses valeurs caractérisées par la sobriété des formes, leur raffinement ainsi que l’équilibre des décors correspondant. La rétrospective du musée des Arts d’Afrique et d’Asie de Vichy est à voir jusqu’au 30 octobre (débutée le 3 mai). Les ouvertures se font du mardi au dimanche, de 14 heures à 18 heures. Quant au tarif, il s’élève à 5 € pour une personne et à 3 € par individu en groupe. L’évènement est gratuit pour les moins de 18 ans.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Le musée des Arts d’Afrique et d’Asie de Vichy célèbre son centenaire"

Laisser un commentaire