Cameroun: Pas de liberté provisoire pour Ayuk Sissiku Tabe et cie

Julius Ayuk TabeJulius Ayuk Tabe

Ads

Partagez!

Le président du tribunal de Grande instance du Mfoundi à Yaoundé a rejeté la requête de libération provisoire formulée par les avocats des leaders séparatistes. le chef sécessionniste Ayuk Sissiku Tabe et ses lieutenants ont brillé de leur absence à l’audience.

Le chef Sécessionniste Ayuk Sissiku Tabe et ses lieutenants n’auront pas de liberté provisoire. Ainsi en a décidé le président du tribunal de Grande Instance du Mfoundi qui a rejeté la demande de libération provisoire formulée par le leurs avocats. Les sécessionnistes étaient tous absents à l’audience.  est le

Président autoproclamé de la République fantôme d’Ambazonie dans la partie anglophone du Cameroun. Ayuk Sissiku Tabe avait été arrêté le 5 janvier 2018 au Nigeria par les services secrets camerounais en collaboration avec la police Nigériane.

Depuis leurs arrestation-extradition, les leaders séparatistes sont détenus au Cameroun dans un lieu ultra secret. Au cours de cette détention qui va déjà à huit mois sans jugement, les leaders sécessionnistes n’ont contacté qu’une seule leurs avocats.

LIRE AUSSI  Centrafrique: Création d’une plateforme des groupes rebelles à Khartoum