Lutte contre l’extrémisme : Vers une contribution du déficit de maillage

extrémisme en Afriqueextrémisme en Afrique

Ads

Partagez!

« Les forces de défense et de sécurité africaines doivent dépasser leurs difficultés de mobilité, leurs faiblesses logistiques et de déploiement ».

Ces propos sont de Christian Pout. Il est le président du centre africain d’études internationales, diplomatiques, économiques et stratégiques (CEIDES). Originaire du Cameroun, il a été élu en marge du séminaire de Dakar.

Selon lui, les forces de défense doivent combiner intelligemment les missions conventionnelles. Avec la mise en œuvre de nouvelles aptitudes en matière de renseignements. Christian Pout d’ajouter : « les forces de défense et de sécurité doivent contribuer à répondre au déficit de maillage du territoire dans le cadre de la réaction aux attaques de terrorisme ».

Au terme du séminaire de Dakar, un communiqué final a été rendu public. Il concerne bien sûr les « Forces de défense et de sécurité dans la prévention de l’extrémisme violent en Afrique ». été lu par le président du Centre africain d’études internationales, diplomatiques, économiques et stratégiques du Cameroun (CEIDES), Christian Pout.

Une soixantaine de participants anglophones et francophones en provenance des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, ont pris part à cette rencontre.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Lutte contre l’extrémisme : Vers une contribution du déficit de maillage"

Laisser un commentaire