Mali : IBK repart

Ibrahim Boubacar Keïta, candidatIbrahim Boubacar Keïta, candidat

Annonces

Partagez!

Le suspense aura été de courte durée car lundi dernier, c’est le président malien lui-même qui  dévoilait ce qui n’était jusqu’alors qu’un semi mystère.

Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) repart à la conquête d’un second mandat  à la tête du Mali. Il dit ressentir l’impérieuse exigence de terminer le travail commencé.

Entre partition du pays, enlèvements, prises d’otages et sécession des provinces. Le Mali est devenu le champ d’expérimentation et le théâtre d’actions de tous les illuminés qui composent les différentes factions se réclamant des diverses obédiences de l’absurde et de la mort.

La France et toute la communauté internationale qui soutiennent le Mali dans cette guerre contre le terrorisme devrait mettre en évidence le principal problème de cette zone sahélienne: Les Touaregs. Rien de durable ne pourra se faire tant que les Touaregs par des exigences et revendications extrêmes se tiendront à part.

IBK est arrivé dans une situation catastrophique sur tous les plans : sécuritaire, économique et sociale. Tant bien que mal, il s’est efforcé à  reconstituer un état. Il faut ici, une fois de plus, souligner le rôle de la France tour à tour avec les présidents Hollande et Macron.

Le Mali a retrouvé une armée républicaine dotée de moyens conséquents. Cette armée-là se porte à l’offensive et préserve l’intégrité territoriale même si la province de Kidal manque à l’appel.

L’opposition, qui est composée en partie par bon nombre de proches d’IBK, le dit ne pas être à la hauteur des enjeux. En juillet prochain, seul  le peuple malien tranchera.

LIRE AUSSI  France : Mamoudou Gassama, le héros intégrera le corps des sapeurs-pompiers

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire