Mali : Le Premier ministre défend le fichier électoral

Soumeylou Boubèye Maïga et le fichier électoralSoumeylou Boubèye Maïga et le fichier électoral

Annonces

Partagez!

Au Mali, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, porte la robe d’avocat pour défendre le fichier électoral. Il dit haut et fort que le fichier électoral malien est conforme. Des propos qu’il a tenus mardi devant la presse malienne.

« Je voudrais dire, sans aucune équivoque, qu’il n’y a qu’un seul fichier électoral, celui qui a été audité en fin avril et sur la base duquel les listes électorales et les cartes d’électeurs ont été imprimées », a-t-il affirmé à l’issue d’une réunion sur les préparatifs des élections. Il est formel là-dessus.

Contrairement aux accusations de l’opposition, le Premier ministre malien défend bien la  politique gouvernementale. Compte tenu de tout cela, il exhorte les électeurs maliens à consulter dès lundi les listes électorales qui sont maintenant affichées dans les bureaux de vote. « Tout le monde pourra constater qu’il n’y a pas d’électeurs fictifs », a défendu M. Maïga qui a également rappelé que les cartes d’électeurs sont distribuées par les représentants des partis politiques.

« A ce jour, aucun parti n’a pu nous signaler l’existence de cartes qui seraient faites au nom de personnes fictives ou de cartes sans photos », tient-il à préciser. Il veut rassurer tous les acteurs politiques en soutenant aussi l’ouverture de l’observation de toutes les phases de l’élection, y compris à la centralisation, à la participation de toutes les organisations internationales, dont l’Union africaine, l’Union européenne, la Minusma, la CEDEAO et l’OIF.

Pour le Premier ministre malien, « leurs observateurs pourront assister en même temps que les représentants des candidats à la centralisation des résultats ». Une chose est certaine. Ce sont des déclarations qui ne rassurent pas l’opposition malienne. L’avenir nous édifiera d’ici quarante huit heures.

Soumeylou Boubèye Maïga, né le 8 juin 1954 à Gao, est un homme d’État malien. Il a notamment servi comme chef des services de renseignements, ministre des Affaires étrangères et secrétaire général de la présidence du Mali.

LIRE AUSSI  Mali : IBK repart

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire