Nigeria : l’armée évacue toute une ville à la recherche des membres de Boko Haram

nigeria-boko-haramnigeria-boko-haram

Annonces

Partagez!

Près de 10.000 habitants de Jakana, dans le Nord-Est du pays, ont été embarqués manu militari mardi par les soldats et relogés à Maiduguri, à 40 kilomètres de leur lieu de résidence.

L’armée nigériane a évacué mardi  la ville de Jakana, dans le Nord-Est du pays, à la recherche des membres de Boko Haram. Près de 10.000 personnes ont ainsi dû quitter leurs habitations dans la précipitation. Elles ont été relogées dans un camp de déplacés à Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno, à 40 kilomètres de leur lieu de résidence.

Cette opération militaire a été menée sans aucun avertissement préalable, selon les habitants. «Ils n’ont pas eu le temps de ramasser leurs affaires. Certains n’avaient même pas de chaussures aux pieds», déplore le coordinateur des Nations unies pour les questions humanitaires, Edward Kallon.

Jeudi, l’Onu a appelé le gouvernement nigérian à apporter une «assistance humanitaire et à protéger» ces personnes. Non sans rappeler aux autorités du pays qu’elles sont soumises aux lois internationales relative à la protection des civils. La ville de Jakana a déjà essuyé plusieurs attaques de Boko Haram.

Cependant, l’armée soupçonne certains habitants d’être de mèche avec les extrémistes et de leur fournir notamment une cachette. A noter que le conflit avec Boko Haram a fait plus de 27.000 morts depuis 2009 au Nigeria, et 1,8 million de personnes sont toujours déplacées dans le Nord-Est du pays.

LIRE AUSSI Nigeria: Des opérations contre les sécessionnistes camerounais

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Nigeria : l’armée évacue toute une ville à la recherche des membres de Boko Haram"

Laisser un commentaire