Le Nord du Gabon bientôt connecté en fibre optique

fibre optique appel d'offre

Ads

Partagez!

La phase 2 du projet Central African Backbone (CAB4) doit permettre de connecter le nord du Gabon. 528 km de fibre optique vont être déployé. L’ambition du pays dans le domaine se fait ressentir. Son programme a démarré un investissement de près 280 millions de dollars sur 10 ans. La Banque Mondiale, reconnait aujourd’hui la dynamique dans laquelle le pays est lancé. L’appel d’offre international sera lancé dans les tous prochains jours.

L’appel d’offre paraitra officiellement au mois de mai. Il invite les spécialistes en déploiement de fibre optique à soumissionner. C’est l’offre technique la mieux qualifiée qui sera sélectionnée. De son côté, la Banque Mondiale veille à ce que ce soit l’offre la plus basse qui soit qualifiée. Les soumissionnaires devront déposer des garanties de bonne exécution et avoir une expérience similaire dans le domaine d’au moins 5 ans. Ils pourront être acceptés à conditions d’avoir déjà construit des réseaux de même envergure, et de montrer leur compte.

Le premier tronçon concerne l’axe Booué vers le Cameroun et la Guinée Equatoriale. Il est d’environ 412km. Le second tronçon doit permettre de relier Lambaréné et Oyan. C’est environ 116km de fibre optique qui seront déployés.

Ainsi, le Gabon a lancé en 2013 la construction d’une première phase de 1200 km. Ce lien est en cours de réception par les autorités gabonaises, la SPIN et Axione, le concessionnaire. Prés d’une vingtaine de centres techniques ont été construits. Et l’interconnexion physique avec le Congo est désormais possible. Les autorités gabonaises, via l’ANINF, attendent cependant toujours l’activation du réseau: c’est Huawei qui a remporté le marché.

La construction de ce nouveau tronçon permettra d’interconnecter les pays de la sous région (Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, Congo, RDC, et RCA) sans liaison satellite.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire