Paul Biya : « J’accepte de répondre favorablement aux appels pour être candidat »

Paul BiyaPaul Biya

Ads

Partagez!

Le Président camerounais Paul Biya est bien partant pour briguer un septième mandat. Il a tenu à le dire pour mettre fin au suspense.

Pour le président camerounais, il est bien au courant des grands défis auxquels s’attend son pays. Il ne compte pas lâcher et il y compte tenir jusqu’au bout de son rêve.

« Conscient des défis que nous devons ensemble relever pour un Cameroun encore plus uni, stable et prospère, j’accepte de répondre favorablement à vos appels pressants », écrit le chef de l’Etat. Ainsi, à travers cette déclaration, il a mis fin, à un suspense.

De leur côté, les opposants qualifient le bilan de l’actuel chef de l’Etat de « chaotique ». Parmi eux, Joshua Osih, qui a été investi en février candidat du principal parti d’opposition, le Social Democratic Front (SDF, anglophone). Pour ces opposants camerounais, Paul Biya a totalement échoué dans sa politique. Ils exigent son départ avant qu’il ne soit tard.

En tout cas, cet homme d’affaires de 49 ans tentera de briguer un septennat à ce scrutin au suffrage universel à un tour, comme l’avait fait lors de la plupart des scrutins précédents Ni John Fru Ndi, leader du SDF et opposant historique à Biya, qui aurait cette fois décidé de céder la place aux « jeunes cadets » du parti.

Paul Biya, né le 13 février 1933 à Mvomeka’a, dans l’arrondissement de Meyomessala, est un homme d’État camerounais. Il est Premier ministre de 1975 à 1982 et président de la République depuis 1982. Son régime est souvent qualifié d’autoritaire. L’avenir nous édifiera d’avantage sur ce qui va se passer au Cameroun.

LIRE AUSSI  Cameroun : Gouvernement et séparatistes anglophones dos à dos

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Paul Biya : « J’accepte de répondre favorablement aux appels pour être candidat »"

Laisser un commentaire