Pénurie de ciment au Gabon: CIMAF veut rééquilibrer la balance

Julien Nkoghe Bekale et le responsable de CIMAFJulien Nkoghe Bekale et le responsable de CIMAF

Annonces

Partagez!

Pour faire face à la forte demande de ciment dans le domaine de la construction et des BTP, la CIMAF, cimentier marocain installé au Gabon depuis juin 2016, a annoncé de nouvelles mesures il y a quelques mois.  

Il s’agit notamment du redémarrage de l’usine de traitement de clinker de Ntoum, de l’augmentation très prochaine de la production grâce à la mise en service dune nouvelle usine, aussi de l’augmentation de la production de l’usine d’Owendo et de la construction d’un broyeur de 250 000 tonnes.

Les premiers responsables de la cimenterie sont allés faire le point de toutes ces mesures au chef du gouvernement gabonais, Julien Nkoghe Bekale. Des mesures qui devront prendre effet dans les tout prochains mois.

Ce projet qui vise à rééquilibrer la balance commerciale du Gabon dans ce domaine, permettra pratiquement de doubler la production nationale et permettra au pays de ne plus recourir aux importations. Il nécessitera un investissement de l’ordre de 65 milliards 600 millions de FCFA.

En plus d’augmenter la production de ciment, il permettra de créer plus de 500 emplois directs au Gabon.

LIRE AUSSI Transport maritime: Le Gabon veut se doter d’un registre maritime

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Pénurie de ciment au Gabon: CIMAF veut rééquilibrer la balance"

Laisser un commentaire