Pétrole : La Guinée équatoriale rejoint l’Opep

Teodoro Obiang Nguema, président de la Guinée équatorialeTeodoro Obiang Nguema, président de la Guinée équatoriale

Annonces

Partagez!

Le pays d’Obiang Nguema est devenu officiellement membre de l’organisation des pays exportateurs du pétrole (Opep). C’était au cours d’une cérémonie le 25 mai 2017 à vienne en Autriche.

C’est le cinquième Etat africain et le deuxième en zone CEMAC à intégrer l’Opep après la Libye, l’Algérie le Nigeria et le Gabon. L’annonce a été faite jeudi par le ministre saoudien de l’énergie Khaled Al-Faleh. Cette organisation a répondu favorablement à la demande du gouvernement équato-guinéen faite depuis janvier dernier.

Ainsi, la Guinée équatoriale officiellement membre de l’Opep va, comme le veut les autres membres  de l’organisation, limiter sa production pétrolière dans le but de réduire les stocks mondiaux et peser sur la fixation des prix à l’international, malgré le dynamisme de l’offre américaine.

En novembre 2016, les membres de l’Opep s’engageaient à limiter leur production pour influencer la fixation des prix à l’international. Cette décision intervient au moment où les 13 membres de l’organisation sont réunis à vienne en Autriche. Ils veulent reconduire en 2018 ce pacte qui est valable jusqu’au 30 juin prochain.

D’après le ministre saoudien de l’énergie, la reconduction des quotas sur neuf mois au même niveau de production est une option sûre qui permettra un rééquilibre progressif. Car le pacte n’a pas permis en 2016 de soutenir durablement les prix du brut et d’éliminer l’excédent d’offre.

La Guinée équatoriale était représentée par le ministre des mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbaga Obiang Lima. Ce dernier a rassuré que son pays va baisser sa production pétrolière.

Il faut rappeler que cette admission de la Guinée Équatoriale à l’Opep intervient au moment où le pays est frappé par une pénurie de carburant.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire