Pillage et vandalisme de l’ambassade du Cameroun en France

Maurice Kamto

Annonces

Partagez!

La majorité des camerounais et la classe politique dénoncent et condamnent fermement les actes perpétrés par les partisans de Maurice Kamto le 26 janvier 2019 à Paris. Plusieurs ambassades  ont été visées. Face à l’immobilisme de la police française, ils prônent une riposte patriotique. Et la dissolution de ce parti.

Les actes de vandalisme et pillage perpétrés samedi dernier par les partisans de Maurice Kamto, ont suscité une vague d’indignation des Camerounais.

Même l’opposition a condamné. Les camerounais estiment que les actes de vandalisme et pillage commis sont injustifiables et inadmissibles. Désormais, beaucoup demandent la dissolution et l’interdiction pure et simple du MRC.

« Comment peut-on s’attaquer à la seule institution qui est à mesure de vous secourir lorsque vous êtes dans un pays étranger ? » s’indignent un camerounais expatrié en France. « Lutter contre le départ du président Paul Biya est une chose mais s’attaquer aux institutions et profaner les symboles de la République en est une autre. »

En vandalisant et en pillant l’ambassade du Cameroun en France les partisans de Maurice Kamto constituent désormais un danger pour la République camerounaise.

Si l’action concrète des pouvoirs publics français tarde encore, l’immense majorité des Camerounais pensent qu’il est temps d’utiliser des moyens coercitifs pour neutraliser « des voyous de Maurice Kamto ».

LIRE AUSSI : Présidentielle au Cameroun: Joshua Osih juge illégale et contre-productive l’attitude de Maurice Kamto

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher