Production aurifère au Burkina: La 14e mine industrielle bientôt fonctionnelle

Christoph DabréChristoph Dabré

Annonces

Partagez!

Le chef du gouvernement burkinabé a donné vendredi les premiers coups de pelle pour la construction de la mine d’or de Sanbrado. Elle est située dans la province du Ganzourgou.

Les travaux lancés par Christophe Joseph Marie Dabiré devront s’étaler sur tout au plus un an. Et mobiliseront près de 800 personnes.  

A terme, en moyenne 7,30 tonnes d’or seront extraites par an dans cette mine. 50 tonnes d’or seront également produites sur les 11 ans d’exploitation prévus du site.

En termes de devises,  le site va générer 156, 5 milliards FCFA directement pour  les caisses de l’état. 11,225 milliards seront aussi tirés pour le Fonds minier de développement et 2,2 pour la réhabilitation de l’environnement.

Cette 14e mine aurifère d’exploitation industrielle du Burkina devra employer près de 700 personnes. Mais la livraison de son premier lingot d’or interviendra dans le troisième trimestre de l’année 2020. 

Elle est exploitée par la Société Minière de Sanbrado (SOMISA S.A), filiale du groupe minier australien « West African Resources ».

LIRE AUSSI Burkina Faso: Le fonds minier de développement local désormais opérationnel

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire