Burkina Faso: Le fonds minier de développement local désormais opérationnel

Le fonds minier de développement

Annonces

Partagez!

A la suite de la société civile, des maires de communes abritant des sites miniers manifestaient le mois dernier pour réclamer l’opérationnalisation du Fonds minier de développement local, cette manne prévue pour le développement des localités abritant des sites miniers au Burkina Faso. Un Fonds dont les textes d’application datent de plus de trois ans mais dont la mise en œuvre posait problème, selon les manifestants.  

Le ministre des mines a fait une sortie le 6 mai dernier à ce sujet et son propos est sans ambigüité, l’alimentation du fonds est effective pour l’année 2018. « A la date du 28 mars 2019, les sociétés minières ont procédé au paiement effectif de 1 819 813 956 F CFA. Quant à l’Etat, sa contribution est de 2 000 000 000 F CFA », a-t-il précisé. Foi de Oumarou Idani, il sera procédé dans les jours à venir à la répartition dudit fonds selon la réglementation.

Rappelons que c’est en 2015 sous la transition au Burkina Faso, que le nouveau code minier a institué un Fonds minier de Développement Local (FMDL) qui devait être alimenté par 20% des redevances proportionnelles collectées, liées à la valeur des produits extraits et/ou vendus, mais aussi par les titulaires de permis d’exploitation de mines et les bénéficiaires d’autorisation d’exploitation industrielle de substances de carrières à hauteur de 1% de leur chiffre d’affaire mensuel hors taxes ou de la valeur des produits extraits au cours du mois.

Au Burkina Faso, le secteur minier contribue pour 266 milliards de F CFA aux recettes budgétaires, 1 540 milliards aux recettes d’exportation, et 11,4% à la formation du PIB.

LIRE AUSSI Mines au Burkina Faso: Des maires réclament leurs milliards du fonds minier

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Burkina Faso: Le fonds minier de développement local désormais opérationnel"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*