PISCCA : Signature d’un protocole avec une coalition de 4 associations

Ads

Partagez!

Un protocole de financement a été signé vendredi dernier par le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France avec une coalition de 4 associations non gouvernementales. La cérémonie s’est déroulée au siège de  l’ONG « Femme lève-toi ».

L’ONG femme lève-toi, l’association goodwill-Gabon, l’ONG warris et l’association Entraide sont les principales bénéficiaires du soutien de financement octroyé, au titre du programme PISCCA 2018 qui porte sur l’accompagnement socio-économique des familles de personnes vivant avec un handicap. Il s’agit de mettre de mettre en œuvre des activités génératrices de revenus aux familles ayant des personnes à mobilité réduite.

Pour le chef de mission de coopération de l’ambassade de France, Bernard Rubi, l’accompagnement de ce projet qui voit le jour s’appuie sur plusieurs raisons. Tout d’abord, sur le fait qu’il soit synonyme de créations d’activités génératrices de revenus pour vos adhérents, lorsqu’on connaît votre situation, à savoir des familles qui vivent avec des conjoints ou des enfants handicapés.

Fort de cela, il était nécessaire de pouvoir accompagner financièrement, souvent des traitements, souvent  la capacité à améliorer le quotidien de ces familles. Ensuite, le deuxième point qui nous a paru particulièrement intéressant, c’est votre volonté de vous regrouper. C’était montrer tout le bien que vous pourriez faire ensemble sans avoir à rechercher un intérêt personnel mais bien un intérêt collectif.  Et cette volonté de vouloir travailler ensemble nous voulions l’accompagner », a indiqué

Le projet innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (PISCCA) constitue un outil unique de l’ambassade de France au Gabon au service du financement de projets de développement portés par les acteurs de la société civile gabonaise et, dans la limite de 30% de l’enveloppe globale, par les acteurs publics.

Il faut rappeler que tout au long de l’année 2018, le montant de l’enveloppe PISCCA sera de 215 000€, soit plus de 140 millions de FCFA. Cette somme se devrait d’être consacrée au financement de projets portant sur les droits fondamentaux des femmes et des enfants, l’insertion économique de la jeunesse et le développement local, indique t- on.

Une attention particulière sera par ailleurs portée sur la question du genre ainsi qu’à l’usage des technologies de l’information et de la communication.

LIRE AUSSI  Gabon: une ONG en appelle à la France