RDC: Hausse de la redevance des compagnies minières

SAMSUNG CSC
Partagez!

L’Etat congolais a décidé de tripler le taux de la redevance des compagnies minières sur  le cobalt, le coltan et germanium. 

La décision du gouvernement congolais rentre est en conformité avec le nouveau code minier promulgué en début d’année. Le ministre des Mines, Martin Kabwelulu a annoncé hier à Kinshasa que l’Etat va prélever 10% sur les recettes du cobalt, germanium et du coltan.

Dès le 1er janvier 2019, cette redevance passe de 3,5% à 10%. Cette décision survient dans un contexte marqué par la chute des cours de cobalt. C’est aussi au lendemain de la suspension  de Glencore de ses exportations du cobalt de la mine de Kamoto, en raison d’un niveau élevé de radioactivité.

Cette redevance est le résultat du code minier qui a pour objectif d’augmenter les retombées du riche sous sol congolais en renflouant les caisses de l’Etat, Mais aussi d’empêcher le pillage des richesses minières par les compagnies minières étrangères à l’instar de Suisse Glencore, le Chinois China Molybdenum ou encore le Britannique Randgold.

Plusieurs compagnies minières étrangères opposées au nouveau code minier devront s’y faire avec cette nouvelle donne. Soulignons que la RDC c’est le premier producteur mondial de cobalt avec 60% des parts de marché à l’international.

En guise de rappel, le, cobalt sert à fabriquer des batteries électriques. Tandis que le coltan est un composant important dans la fabrication des appareils électroniques et le germanium sert à produire des transistors.

LIRE AUSSI  RDC : Kabila exige 40% des recettes minières aux entreprises étrangères

Comments

commentaires

Actualité africaine

SHARE TWEET PIN SHARE

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "RDC: Hausse de la redevance des compagnies minières"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher