RDC : Moïse Katumbi « blanchi »

Moïse KatumbiMoïse Katumbi

Annonces

Partagez!

Moïse Katumbi a été blanchi dans l’affaire de la spoliation d’immeuble.

La Cour de cassation a annulé le 19 avril 2019 le jugement du Tribunal de paix de Lubumbashi, qui avait condamné Moïse Katumbi à trois ans de prison et au paiement de dommages et intérêts d’un million de dollars.

Une décision qui donne raison aux partisans de l’homme politique congolais qui avaient indexé une affaire politique pour empêcher Katumbi de se présenter aux élections présidentielles.

Ils sont désormais convaincus qu’avec l’avènement de Félix Tshisekedi au pouvoir, la justice sera libérée de pressions et pourra dire le droit dans une autre affaire où Katumbi est inculpé depuis le 19 mai 2016 pour « atteinte à la sécurité intérieure comme extérieure de l’Etat ».

LIRE AUSSI RDC : Une plénière de l’Assemblée nationale interrompue

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Laisser un commentaire