Tchad : Des jeunes en colère mettent en garde le gouvernement

Les membres du conseil national de la jeunesse du TchadLes membres du conseil national de la jeunesse du Tchad

Annonces

Partagez!

Les membres du conseil national de la jeunesse ont lancé un ultimatum à leur tutelle.

Ils dénoncent la marginalisation dont est victime leur organisation. C’était au cours d’un point de presse tenu samedi à N’Djamena à la maison des Médias du Tchad.

La jeunesse Tchadienne réunie autour de leur conseil national est en colère. Les membres Conseil national de la jeunesse du Tchad (CNJT) l’ont fait savoir samedi lors d’un point de presse. Ils affirment que leur structure, le CNJT, est marginalisée par la tutelle qu’est le ministère de la jeunesse.

Les membres du CNJT dénoncent des irrégularités au sein de leur structure. Ils évoquent par exemple le report de la clôture du Congrès Ordinaire du conseil. Ce congrès devant se tenir du 21 au 23 mars de cette année a été reporté par le ministère à une date ultérieure sans explication.

Par ailleurs, le CNJT évoque la non association des jeunes dans l’organisation de la Fête nationale de la jeunesse. On apprend que le ministère de la jeunesse, lors des préparatifs de cette fête, n’a pas impliqué le CNJT.  De même, le CNJT affirme qu’il a été écarté par sa tutelle des préparatifs du Forum National de la Jeunesse.

Après ces dénonciations, le CNJT exige la publication du procès-verbal du Congrès. Ainsi que l’installation de son nouveau bureau exécutif. Le CNJT revendique également son implication dans l’organisation du Forum National de la Jeunesse.

Par la voix de son porte-parole, le CNJT a donné un délai de 72 heures à son ministère de tutelle. Passé ce délai, il procédera à l’installation du nouveau bureau exécutif pour le démarrage de ses activités.

LIRE AUSSI  Afrique – esclavage : Macky Sall lance un message aux jeunes africains

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire