ZES de Nkok au Gabon: La diversification de l’économie se poursuit

Pr Lee White à l'écoute dans la ZES de NkokPr Lee White à l'écoute dans la ZES de Nkok

Ads

Partagez!

Au cours d’une visite officielle le 20 juin 2019, au sein de la Zone Economique Spéciale (ZES) de Nkok, le ministre gabonais de la Forêt, de la Mer, de l’Environnement, Chargé du Plan Climat, Lee White a procédé à l’inauguration de l’usine Nature Wood Industry SARL, spécialisée dans la transformation du bois en feuille de placage.

Cette activité intervient le 4e jour de travail du nouveau ministre des Forêts. «J’ai voulu venir visiter GSEZ la première semaine car c’est un réel moteur du développement économique gabonais. Je suis heureux d’être au sein de la ZES de Nkok qui me donne beaucoup d’espoir. Je souhaite comprendre tous les aspects et voir comment le ministère peut vous appuyer afin de contribuer à l’essor de l’industrie du bois», a-t-il déclaré. 

A cette occasion, les enjeux du projet TRACER ont été présentés au ministre. Un projet annoncé il y a quelques mois et qui avait pour but d’assurer la légalité et la conformité de tout le bois entrant dans la ZES de Nkok. Sa mission, ‘’filtrer et comptabiliser 100% des grumes rentrant dans la ZES de Nkok afin d’assurer que seules les grumes ayant subi une évaluation de légalité de type diligence raisonnée soient admises à rentrer dans la ZES de Nkok ; s’assurer de la traçabilité des grumes depuis la forêt jusqu’aux usines de la ZES de Nkok et fournir un appui technique et préparer les opérateurs économiques aux procédures de Diligence Raisonnée qui devront systématiquement être réalisées, ainsi qu’appuyer la labélisation progressive de l’ensemble de la chaine de valeur du bois de la ZES de Nkok.’’

Et ce mot du ministre Lee White, « Le président de la République a annoncé que d’ici 2022 tous les opérateurs du bois doivent être certifiés FSC, c’est une réelle priorité et nous devons œuvrer dans ce sens. Aussi, je félicite l’initiative TRACER qui permet d’assurer la traçabilité de 100% du bois entrant dans la GSEZ. Nous devons au niveau du Ministère des Eaux et Forêts nous assurer de la légalité de tout le bois traité du Gabon ».

La délégation ministérielle s’est ensuite rendue au parc à bois de la ZES , qui peut recevoir jusqu’à 1 500 000 m3 de bois par an et la société GOF, spécialisée dans la transformation du Kévazingo, cette précieuse essence de la forêt gabonaise.

Gabon Special Economic Zone (GSEZ) a permis de propulser le Gabon sur le marché international du bois, et en a fait le premier exportateur en Afrique et second exportateur mondial de feuilles de placage par la mutation complète du secteur bois local. GSEZ poursuit ses efforts pour plus de valeur ajoutée via l’accroissement de la transformation locale de bois.

En meme temps que l’industrie du bois du Gabon va augmenter sa capacité de production et asseoir sa position à l’international grâce à la production de produits à des standards de qualité internationaux et 100% made in Gabon, cette inauguration ce 20 juin 2019 de Nature Wood Industry SARL contribuera grandement à la diversification de l’économie dans la zone. 130 personnes y sont déjà employées qui visent le meme objectif gouvernemental, faire du Gabon le leader mondial de production de contre-plaqué et meubles en bois à l’horizon 2020.

A propos de GSEZ :

Gabon Special Economic Zone (GSEZ) est une joint-venture créée au Gabon en 2010 avec le concours de 3 puissants actionnaires : Olam International Ltd. (40,5%), la République Gabonaise (38,5%), et Africa Finance Corporation (21%). Initialement créée pour développer une zone économique spéciale, GSEZ a développé des projets d’infrastructure de classe mondiale en un temps record. La Zone Economique Spéciale de Nkok est à présent une zone industrielle dynamique de 1 126 ha avec 73 entreprises de 19 pays, opérant dans 17 secteurs industriels différents.

Capitalisant sur ce succès, GSEZ s’est vu confier le développement d’infrastructures supplémentaires cruciales pour le développement du Gabon. GSEZ a donc développé un Port Minéralier, afin de soutenir le développement de l’industrie minière. Ce terminal (doté d’une capacité maximale de 5 tonnes métriques) a été construit en 12 mois et inauguré en 2016.

GSEZ a également construit et mis en opération en un temps record de 18 mois, le New Owendo International Port, inauguré en octobre 2017 et doté d’une capacité de 3 millions de tonnes par an. Ce terminal ultramoderne est équipé des dernières technologies et machines à l’instar de ses silos à grains et cuves de stockage d’une capacité de 8 000 tonnes chacune.

Lire aussi Gabon : GSEZ a désormais la gestion de l’aéroport de Libreville

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "ZES de Nkok au Gabon: La diversification de l’économie se poursuit"

Laisser un commentaire