Accusations contre Aliou Sall au Sénégal: Une ‘’tentative de déstabilisation’’ selon Macky Sall

Ads

Partagez!

Selon une enquête de la BBC, Aliou Sall le frère du Président sénégalais aurait bénéficié d’un pot-de-vin en contrepartie de l’attribution de concessions pétrolières et gazières à la société Timis Corporation de l’homme d’affaires Franck Timis en 2012. Ce dernier aurait, en 2014, versé 250 000 dollars représentant les taxes à payer à l’Etat sénégalais. Sauf que ce montant aurait atterri sur le compte de Agitrans, une société dirigée par Aliou Sall.

Déjà lundi, au cours dune conférence de presse, le mis en cause, tout en menacant de porter plainte, a contesté : « C’est absolument faux, faux, faux. Je n’ai jamais reçu, ni moi ni Agritrans, 250 000 dollars de Timis Corporation ou de Frank Timis. Je n’ai aucune idée de comment le nom d’Agritrans a pu apparaître à ce niveau. Je soupçonne qu’il y ait une intention de nuire. » 

L’affaire qui a été divulguée le 2 juin dernier par la télévision britannique a fait grand bruit jusqu’à la présidence du pays. Hier mercredi, le président Macky Sall a dénoncé une tentative de déstabilisation. « Nous savons que là où il y a du pétrole, certains vont tenter de déstabiliser le pays (…) Le gouvernement va poursuivre cette affaire », aurait il déclaré après la prière marquant la fin du ramadan.

Tout en réitérant sa volonté de voir la vérité établie, le Président Sall a promis, « S’il faut sanctionner, nous allons sanctionner ».

LIRE AUSSI Présidents africains: Nana Akufo-Addo le meilleur, selon Aliko Dangote

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire