Afrique du Sud : La BAD et le Masen unis pour les énergies renouvelables

Annonces

Partagez!

La signature de ce nouveau partenariat est intervenue dans le cadre du programme « Desert to Power » au premier jour de l’Africa Investment à Johannesbourg

L’objectif de ce partenariat est d’appuyer les pays africains, en particulier ceux de la région du Sahel ciblés par « Desert to Power ». Ceci dans le développement des technologies d’énergies renouvelables les plus adaptées à leurs conditions naturelles et à leurs besoins énergétiques spécifiques.

Dans ce partenariat, il s’agit de conjuguer l’expertise de Masen dans le développement de projets d’énergies renouvelables et l’expérience opérationnelle de la Banque africaine de développement dans ce secteur.

Outre le partage du savoir-faire, de renforcement de capacités et d’expérience, d’assistance technique, de développement de projets dans les énergies renouvelables il sera question de la mobilisation des ressources nécessaires.

Pour Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement, le Maroc est un exemple dans les énergies renouvelables. L’Afrique peut accomplir de grandes choses, d’envergure internationale.

Le  Maroc va accompagner la BAD dans l’initiative “Desert to Power” en train de se développer au Sahel. Il s’agit d’un partenariat stratégique, qui conjugue leadership et expertise technique. Uned façon d’unir les efforts pour électrifier l’Afrique.

Pour sa part, Mustapha Bakkoury, président de Masen a indiqué que partager l’expérience et enclencher une dynamique de développement compétitif des énergies renouvelables à l’échelle du continent africain, c’est avoir pour objectif de faire des énergies renouvelables un véritable levier de croissance inclusive.

A noter que ce partenariat avec la Banque africaine de développement est un atout certain pour concrétiser cette ambition. Pour la Banque, ce partenariat vient concrétiser la volonté de renforcer encore la coopération d’excellence qu’elle poursuit avec le Maroc.

Totalisant plus d’un milliard de dollars d’engagements, les projets de production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables (solaire, éolien et hydroélectrique) concentrent 80 % environ du portefeuille de la Banque dans le secteur de l’énergie au Royaume.

LIRE AUSSI  Afrique : Les solutions locales et les opportunités commerciales du marché de l’énergie

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire