Burkina : L’armée en fin d’opération à l’Est et au Centre-Est

Annonces

Partagez!

L’armée burkinabè a annoncé la fin d’une opération militaire contre les terroristes ce 12 avril 2019.

L’opération militaire, dénommée « Otapuanu », la foudre dans une langue du pays, a débuté le 7 mars 2019. Elle a concerné deux régions, l’Est et le Centre-Est. Elle visait à restaurer l’autorité de l’Etat et la sécurité dans des zones en proie aux attaques des groupes terroristes.

Sept (7) soldats ont perdu la vie pendant cette opération et neuf (9) ont été blessés. Le chef d’état-major général des armées, le Général Moïse Miningou, lors de sa rencontre avec la presse le 12 avril 2019, n’a pas donné de chiffres du côté des assaillants. Il a invoqué le fait que c’était des Burkinabè aussi.

Mais des données obtenues de sources sécuritaires font état de plusieurs terroristes mis aux arrêts, dont un important chef de la zone de l’Est. Le Général Miningou a rassuré qu’il n’y a pas eu d’exécutions sommaires.

Le Burkina Faso est en lutte contre le terrorisme depuis 2016. Plus de 100 personnes, civiles comme militaires, ont péri dans des attaques terroristes. Des opérations militaires d’envergure ont commencé en début février 2019 pour enrayer cette menace.

LIRE AUSSI Burkina : Le Président Roch Kaboré ouvre un dialogue politique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*