Cameroun : Après avoir accouché des jumeaux, elle est séquestrée par l’hôpital

hôpital Gynéco obstétrique et pédiatrique de Yassa à Douala

Ads

Partagez!

Sandrine Djuikom, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est retenue à l’Hôpital Gyneco-Obstétrique et pédiatrique de Douala pour n’avoir pas réglé la totalité de sa facture depuis bientôt un an.

Les faits remontent du 27 août 2016 lorsque mademoiselle, Djuikom Sandrine, âgé de 22 ans, portant une grossesse de 8 mois qui résidait chez son oncle à Douala au lieu-dit Ari, est prise de malaise et perd connaissance. Elle est transportée à l’hôpital Gynéco obstétrique et pédiatrique de Yassa à Douala. Quelques heures après avoir subie une césarienne donnant la vie à des jumeaux qui sont mis en couveuse, la jeune maman se réveille bien après.

Une facture de 1.500.000 Fcfa est alors présentée à son oncle. Par un élan de solidarité, la famille paye 450.000 FCFA. Étant démunie, elle n’arrive pas à payer le reste de la facture.

La jeune fille et ses deux enfants sont retenus dans ce centre hospitalier depuis 11 mois aujourd’hui. L’on apprend que la jeune dame aurait proposé au responsable de l’hôpital de faire le ménage pour payer une partie de sa dette, mais ceux-ci auraient refusé. Le triste constat fait est que depuis leur naissance, ces jumeaux ne sont jamais sorti de l’enceinte de cet hôpital.

Bien plus, il est interdit aux visiteurs de leur apporter de la nourriture. la mère et ses enfants n’ont qu’un seul lit. La mère est interdite d’aller vers le portail. Émile Telesphore Mboudou, le directeur de l’hôpital veille personnellement à l’application de ces règles.

C’est quand même curieux en Afrique. Cette affaire interpelle plus d’un. Surtout le vieux Biya qui a passé plusieurs années à la tête du Cameroun sans penser à mettre en place une assurance maladie. Lui qui est multi milliardaire n’arrive pas à secourir cette jeune camerounaise et ses deux bébés. En 2018 il aura encore le courage d’aller demander les suffrages des camerounais pour s’éterniser au pouvoir. Mais, il n’arrive pas à résoudre le problème de cette jeune fille.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire