Gabon : Dynamique unitaire veut transformer le rond-point de la Démocratie au « Trocardo »

Jean Remy Yama, le président de Dynamique unitaireJean Remy Yama, le président de Dynamique unitaire

Ads

Partagez!

La confédération syndicale Dynamique unitaire et les organisations amies, ont décidé de descendre dans la rue le 13 août prochain, à travers une marche de protestation qui prendra son départ au rond-point de la démocratie.

Le président de la Dynamique unitaire, Jean Remy Yama qui a effectué un séjour le plus cher à Paris, appelle à une marche pacifique au rond-point de la Démocratie (Libreville) qu’il veut transformer au « Trocardo » oubliant que la France n’est pas un Gabon en substitution.

Jean Remy Yama assure avoir pris toutes les dispositions pour informer le ministre de l’Intérieur sur la tenue de cette marche. Selon lui, la marche du 13 août n’est que le début d’un long processus de contestation, constitué d’actions «ponctuelles chirurgicales et paralysantes» qui devront faire reculer l’État et ses mesures.

«La loi nous autorise à manifester et à marcher. La rue doit nous débarrasser de la peur», explique Jean Remy Yama. «Le 13 août 2018, nous devons défendre nos carrières, nos salaires, parce que ce qui est en train de se faire, c’est pour nous asservir. Nous allons combattre le pointage parce que c’est contraire à la loi. Nous disons non à la précarisation des agents publics, car l’objectif d’Ali Bongo et de son équipe est de nous asservir et faire de nous leurs sujets», a annoncé le président de la Dynamique unitaire jeudi 2 août lors d’une assemblée générale à Awendjé.

Mais du côté du ministère de l’Intérieur, on fait observer qu’il ne suffit pas d’annoncer une marche pour qu’elle soit autorisée.

« Dynamique unitaire doit respecter les règles avant que la marche soit autorisée. La police a un rôle à jouer et son travail est de s’assurer de la quiétude de la cité et que s’il y a un événement qui se passe dans la cité, qui n’est pas prévu. La police doit s’assurer de l’ordre dans la cité avant d’autoriser un rassemblement au rond-point de la Démocratie et prendre les mesures nécessaires pour que ce rassemblement se déroule sans incident ».

LIRE AUSSI  Gabon : Soutenir les mesures de réduction du train de vie de l’Etat est un devoir patriotique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire