Gabon : Moubamba tue le temps croyant tuer les autres

Bruno Ben MoubambaBruno Ben Moubamba

Annonces

Partagez!

L’opposition dans laquelle Bruno Ben Moubamba se réclame ne mobilise l’opinion ni pour l’encenser ni pour le porter au pilori; elle a montré les limites de la pudeur en l’ignorant. Du moulin à vent!

C’est aujourd’hui la question après le message de Bruno ben Moubamba s’adressant à une communauté avec autant de suffisance pour dévaloriser l’image qu’il a de Brice Laccruche Alihanga croyant faire peser les défauts de sa construction mentale qu’il lui prête!

Le premier paramètre à prendre en compte est le rapport de force politique qu’il n’a plus. De façon paradoxale, il vient d’être déclassé à plate couture par les gens de son fief. Cette chute de celui qui se croit idéalisé veut tout simplement marquer les esprits.

Des affirmations sur les manœuvres qu’il trame n’ont d’égal que la sanction à ne pas faire partie du gouvernement. Il se crée un processus qui ressemble à la contestation du leadership d’une personnalité, alors qu’il n’est qu’un obstacle à qui voudrait l’embaucher.

Ben Moubamba a eu son destin en mains. Tout le monde n’a pas la sagesse de ceux qui ont mis du temps dans le gouvernement. Ils distinguent la responsabilité envers l’Etat et les idées politiques qui permettent de faire du tas un tout!

Le schéma qu’il a retenu, n’en déplaise à ses détracteurs, est de confondre la frontière entre les propos contre la personne et le pamphlet politique que l’on fait de la personnalité. Il a perdu son éloquence.

Tout laisse penser qu’au nombre de ses fidèles, certains auront le courage de le ramener à la réalité. Pour l’heure, au lieu de « tuer », il faut tuer le temps dans un café de la ville et passer le plus clair de la journée à se réconcilier.

Tenir le discours de la raison à l’égard de celui avec qui on a partagé les moments d’un conseil des ministres, jouer sa carte personnelle et tirer au clair tous les mécontentements. Au lieu d’instrumentaliser un camp contre l’autre.

LIRE AUSSI Gabon: L’agence de presse Bloomberg annonce le retour d’Ali Bongo

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher