Gabon : Myboto entre dans la danse et oublie

Le patriarche Zacharie MybotoLe patriarche Zacharie Myboto

Annonces

Partagez!

Le président de l’Union Nationale refuse de parler au nom du parti et se cherche un rayon de soleil dans ce brouillard où il n’est qu’un voyageur incommodant. Il persiste et signe : »Je n’ajoute rien et ne retire rien de ma dernière déclaration ».

Zacharie Myboto fuit la réalité en face et veut dérouter les autres. Il espère surfer sur l’état de convalescence finissant d’Ali Bongo Ondimba en le dépeignant négativement comme si cela n’arrivait qu’aux autres. Il a l’âge de ne pas souhaiter ce dysfonctionnement à ses adversaires politiques surtout pour un Bantu, il y a de la pudeur à faire valoir.

L’après-maladie n’est pas une faille béante pour se permettre de la démagogie et manquer de crédibilité. Personne n’a vu Ali Bongo Ondimba en train de ramper ou de refuser de parler ! Il a eu le temps de marcher s’appuyant sur une canne, saluer la foule et agiter les deux mains.

M. Myboto n’a pas vu Ali Bongo Ondimba parce qu’il ne voit même pas dans quel état se trouve l’UN, jadis première force de l’opposition ravalée au dernier rang faute de démocratisation du parti !

Combien de militants l’Union nationale peut se targuer d’avoir après moult scissions ? Comment un scissipare peut-il donner des leçons aux gens qui ont gagné haut la main la bataille des législatives ? Il ferait mieux d’organiser un congrès pour entendre les réclamations de ceux qui sont déçus au lieu de s’égarer dans la brume politique.

La sagesse de Mba Abessole en se retirant prouve à suffisance qu’on n’a pas besoin d’écouter la base.

Crever l’abcès et aseptiser le parti. Si on n’a plus d’énergie, les militants peuvent se choisir celui qui épouse l’idéologie du parti. Les Démocrates « ne mangent pas de ce pain-là, ils sont la première force tranquille, et l’UN ?

Il faut être épris du Gabon au lieu de semer le chaos par un discours qui hérisse une partie de la population. Les noirs nuages de l’ambition haineuse pour salir les adversaires empêchent d’être crédible.

Que le rayonnement et la splendeur de l’UN soit une précieuse contribution politique et que le débat de personne reste l’apanage des jeunes loups.

LIRE AUSSI Gabon: On tourne la page du Haut représentant Maixant Accrombessi

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire