Cameroun:Polémique autour d’un manuel scolaire

Annonces

Partagez!

L’ouvrage intitulé « L’excellence en sciences »  au programme d’étude en classe de 5e et 2e année de l’enseignement secondaire général et technique divise l’opinion nationale en raison de son contenu à caractère sexuel. Pour certains parents, le gouvernement à travers ce livre fait la promotion des déviances sexuelles.

Depuis que le ministère de l’enseignement secondaire à inscrit le livre « L’excellence en sciences » au programme d’étude des classes de 5e et de 2e année de l’enseignement secondaire général et technique, une vive polémique est observée au sein de l’opinion camerounaise.

Certains parents appellent au retrait immédiat de ce livre au programme scolaire parce qu’ils estiment que son contenu est tabou. Tandis que d’autres pensent que c’est une vaine polémique.

Une polémique s’installe pour ce livre qui a, pourtant, sa place au programme scolaire parce qu’il dénonce certaines pratiques sexuelles néfastes qui ont le vent en poupe au Cameroun. Au ministère de l’Enseignement secondaire, un responsable a expliqué que le constat est que les adolescents ont en majorité une sexualité précoce. Et ceci fait d’eux la proie des prédateurs sexuels.

Par conséquent, le gouvernement a jugé utile de sensibiliser les jeunes à travers cet ouvrage. Autrement, le livre sensibilise les adolescents en leur enseignant  ce qui est encore considéré par beaucoup comme un sujet tabou.

Dans un chapitre intitulé « Education à la santé », l’ouvrage montre une série de mesure à adopter pour lutter contre le VIH Sida, les IST. Mais aussi d’autres pratiques sexuelles émergentes néfastes à la santé de reproduction. Dans ce chapitre on apprend aussi les méthodes de lutte contre les maladies nutritionnelles et les intoxications alimentaires.

Par ailleurs, cet ouvrage va plus loin dans un autre chapitre où il attire l’attention sur les dangers que représentent certaines pratiques sexuelles comme l’homosexualité, la fellation, la zoophilie. Mais également l’inceste et les rapports sexuels précoces. L’ouvrage rappelle que de telles pratiques sont punis par le code pénal.

 

LIRE AUSSI  Cameroun : Timide rentrée scolaire dans la partie anglophone

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire