Cameroun : Timide rentrée scolaire dans la partie anglophone

Bamenda, base des leaders anglophonesBamenda, base des leaders anglophones

Annonces

Partagez!

De nombreux établissements des localités des régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest sont encore quasiment vides.

Bien que le président Paul Biya ait ordonné la libération de nombreux ressortissants des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, ce n’est pas pour autant que la sérénité est revenue dans cette partie du pays. Aucune effervescence n’a été observée dans les établissements scolaires depuis lundi, jour de la rentrée scolaire.

Dans les principales villes comme Buea dans le Sud-Ouest, seul un cinquième de l’effectif de l’an passé a repris le chemin de l’école. Au lycée bilingue de Molyko c’est quasiment le vide. A Bamenda dans le Nord-Ouest, épicentre de la contestation anglophone, la situation est la même. Des sources indiquent d’ailleurs que des forces de sécurité forceraient les élèves à se rendre dans les salles de classe.

Des propos que confirment certains proches en soulignant que l’armée ferait du porte-à-porte pour forcer les enfants à aller à l’école. Sur les réseaux sociaux, certains activistes ont posté des vidéos où on peut voir des militaires entrain de débroussailler les alentours d’un établissement scolaire. C’est dire à quel point les autorités camerounaises sont déterminées à éviter aux élèves des régions anglophones une autre année blanche surtout avec l’échéance politique de 2018.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire