RDC: De nouvelles révélations sur la mort des experts de l’ONU

Partagez!

Un colonel de l’armée congolaise est accusé d’avoir fourni les armes aux miliciens Kamwina Nsapu pour assassiner les experts Michael Sharp et Zaida Catalan.

Depuis la réouverture du procès concernant le meurtre des deux experts de l’Onu, des agents de l’Etat soupçonnés d’implication sont désormais appelés à s’expliquer devant le tribunal militaire.

La semaine dernière, deux agents des services de sécurités ont été entendus par l’auditeur militaire pour expliquer le rôle qu’ils ont joué dans cette affaire.

Cette semaine, c’est un haut gradé de l’armée congolaise  qui est cité par un accusé. L’officier de l’armée a été contraint de venir s’expliquer devant l’auditeur militaire. Le Colonel Jean De Dieu Mambweni a été arrêté puis relâché après avoir été entendu.

Il  est accusé par le présumé chef de milice, Vincent Manga d’avoir fourni les armes aux rebelles pour assassiner Michael Sharp et Zaida Catalan. Vincent Manga qui affirme ne pas être membre d’une milice charge également un autre coaccusé dans cette affaire.

Il s’agit de l’ex-chef de cette milice, Jean-Bosco Mukanda devenu selon Vincent Manga informateur de l’armée. Vincent Manga affirme avoir vu ce dernier remettre une mèche de cheveux de l’experte suédoise Zaida Catalan aux chefs de villages voisins.

A en croire Vincent Manga, Jean Bosco Mukanda aurait réservé la tête de l’experte de l’Onu aux commanditaires des meurtres. Il affirme par ailleurs que tous les chefs des milices impliqués dans cette affaire ont été gracieusement récompensés.

Ils ont reçu des cadeaux, des terrains, de l’argent, et même promu à des postes de responsabilités. Vincent Manga, le présumé chef de milice accusé, cite l’ancien gouverneur Alex Kandé et l’ex ministre Clément Kanku parmi les personnalités qui ont récompensé ces assassins.

Mais son coaccusé Vincent Manga va plus loin et assure que certains des chefs des milices auraient reçu après la mort des experts des cadeaux, des parcelles, des postes.

Parmi les généreux donateurs, il cite l’ex-gouverneur Alex Kandé ou l’ancien ministre Clément Kanku. Vincent Manga ne s’arrête plus de parler. Il désigne également le colonel Jean de Dieu Mambweni comme l’un de ceux qui ont fourni des armes aux milices.

Du reste, le colonel Jean de Dieu Mambweni a nié les faits et a été également relâché. La justice militaire a fait savoir qu’elle ne détient pas suffisamment de preuves pour l’inculper.

LIRE AUSSI  Mort des experts de l’ONU: Le Conseil de sécurité charge la RDC

Comments

commentaires

Actualité africaine

SHARE TWEET PIN SHARE

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "RDC: De nouvelles révélations sur la mort des experts de l’ONU"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher