Transports gabonais: SETRAG aux normes technologiques internationales

Ads

Partagez!

Un nouveau système de modernisation et de sécurisation qui permet à la SETRAG de s’arrimer aux normes technologiques internationales.

La Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG) vient de se doter d’un nouveau système de  modernisation et de sécurisation. Un des disfonctionnements dans le domaine de l’exploitation du trafic ferroviaire est le contrôle à distance des commandes des trains et ce nouveau système y apporte une reponse.

Inauguré le samedi 25 mai parle ministre  gabonais des Transports et de la logistique, Justin Ndoundangoye, le nouveau système de modernisation et de sécurisation de la mobilité des trains permet à la SETRAG de s’arrimer aux normes technologiques internationales.

Le Gabon dispose ainsi désormais d’un nouveau simulateur de conduite des trains, des installations des outils de technologies de dernière génération,  qui permettront la limitation d’incident sur la voie ferrée.

Deux déraillements de trains  ont été enregistrés cette année. Et pour le ministre Justin Ndoundangoye en charge des transports et de la logistique, « la rénovation et le re-équipement des infrastructures du chemin de fer est une des priorités prescrites au Gouvernement par Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA ».

« Désormais, un ordinateur de bord pourra soit limiter la vitesse ou stopper un train en cas de danger imminent peut importe sa position et de même la circulation des trains pourra être mieux contrôlée et régulée à distance afin de prévenir de quelconques risques d’accidents liés à l’état actuel du chemin de fer ou à une action spontanée 24h sur 24n pour les conducteurs. », explique le responsable du centre de controle de circulation des trains (Cotraf).

Une salle Lilian et Tamar

Avant la visite du train Présidentiel, le ministre a été invité à inaugurer la salle de simulation de conduite, baptisée Lilian et Tamar en hommage à ces deux agents de la Setrag décédés il y a quelques semaines dans une collision de train.

D’après Mme Ozion née Mboumba lauriane, responsable des études tractions open track et simulateur de conduite, « cette salle comprend deux simulateurs de conduites et deux casques de réalités virtuelles pour des mises en situations des agents conducteurs et des contrôleurs. »

LIRE AUSSI Gabon: SETRAG investit 330 millions d’Euros

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire