Banque mondiale : Un échelon de plus pour le Sénégalais Makhtar Diop

Makhtar DiopMakhtar Diop

Annonces

Partagez!

Il a été récemment propulsé  au poste de vice- président en charge des infrastructures au sein de cette institution bancaire internationale.

En sa qualité de gestionnaire en charge des infrastructures, le sénégalais aura parmi ses attributions le développement du transport et du digital, l’énergie et extractifs, le financement des infrastructures et partenariats public-privé.

Certes, le challenge  est de taille. Serait-ce une mission impossible  ou hors de portée pour ce ressortissant sénégalais ? Rien n’est moins sûr.

Car, se dit-il, ce Dakarois qui n’est pas tombé de la dernière pluie semble jouir d’un état de service épais. Il a le profil du métier. Son expérience au sein de la maison Banque mondiale est énorme, reconnait-on.

Depuis l’année 2001 qui marque ses débuts dans l’institution, il a gravi jusqu’à hauteur de 6 postes de responsabilité dont celui de Directeur des opérations pour le  Kenya, la Somalie et l’Erythrée. A cela s’ajoute le poste de responsable Infrastructures pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Il est connu pour être le premier africain d’origine francophone à avoir occupé le poste de vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique.

Pendant sa vice-présidence, il avait en charge près de 600 projets initiés par la Banque mondiale.

Diplômé de l’Université de Warwick et de l’Ecole Supérieure des Sciences Commerciales Appliquées de Paris, Makhtar Diop a assumé cette charge avec brio grâce notamment à son expérience dans son pays d’origine.

Dans son passé, il fut en effet analyste financier et fondé de pouvoir dans le secteur bancaire, puis ministre de l’Economie et des Finances (2000-2001) au Sénégal.

Son passage au Fonds monétaire international (FMI), un autre appendice  de Bretton Woods, complète également les assises de sa riche expérience.

Certes, sa nomination qui prend effet à compter du 1er juillet 2018 le mettra face à un nouveau challenge. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un défi tout aussi stratégique pour l’envol des économies en développement  caractéristiques du continent africain. Un continent, comme on le sait, en proie au défi de renouvèlement de ses infrastructures.

LIRE AUSSI  Sénégal : Appui de la Banque mondiale au PSE

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Tambwe
Willy Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire