Gabon : Grosse frayeur pour les passagers de Air France à Libreville

Aéroport Léon Mba de Libreville à GSEZAéroport Léon Mba de Libreville à GSEZ

Annonces

Partagez!

Une catastrophe aérienne a été évitée de justesse dans la nuit du 02 au 03 juin à l’aéroport international Léon Mba. Les passagers ayant pris les billets Air France en partance de Libreville ont pratiquement frôlé le pire.

A cause d’un vol régulier qui n’a pas pu atterrir au Gabon en raison des multiples mouvements de grève, la direction de Libreville a pris la décision de rediriger ses clients vers une autre compagnie aérienne sans aucune explication préalable.

Malheureusement, l’avion dans lequel les passagers ont été embarqués n‘a pas pu décoller à 23h heures, heure du Gabon, comme prévu à cause de défaillances techniques. La direction d’Air France à Libreville, pour préserver son image ternie suite aux multiples mouvements de grève et incidents enregistrés cette année au sein de la compagnie, a finalement cru bon de solliciter un avion de la compagnie aérienne Air Belgique.

Confortablement assis, les passagers vont aller de surprises en surprises. Tout commence lorsque le pilote allume les réacteurs, alors qu’il s’apprêtait à décoller. Entre arrêt et redémarrage des réacteurs et de l’éclairage, tout y était presque à la grande stupeur générale. Les passagers vont assister, anxieux et impuissants, à un balai de techniciens qui s’attelaient en vain à trouver une solution pour cette offre que venait de leur faire la première compagnie aérienne française.

Entre temps, il n’y a pas eu une communication sérieuse entre les membres de l’équipage et les passagers visiblement crispés de cette longue attente. En lieu et place, ce sont des propos tranchants à l’endroit de ceux qui essayaient de manifester leur impatience. Finalement, c’est vers 2 heures du matin, soit après  trois heures d’attente, que l’ensemble des passagers sera sommé de descendre de l’appareil au motif que l’avion serait dans une incapacité totale de voler. La question est de savoir : Que serait-il advenu dans les airs si cet avion avait réussi à décoller ?

La grosse frayeur qu’il y a eu ce jour-là doit interpeller l’autorité en charge des Transports aérien au Gabon sur les conditions techniques des appareils autorisés à atterrir à l’aéroport international Léon MBA. La prudence est de mise.

LIRE AUSSI  Gabon : Air France augmente le coût du fret aérien

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire