Gabon / Brice Laccruche Alihanga : L’homme du président

Brice Laccruche Alihanga, le DC PRBrice Laccruche Alihanga, le DC PR

Annonces

Partagez!

Si les personnalités véreuses le trouvent agaçant, pour la plupart, le directeur de cabinet d’Ali Bongo impressionne de par son dynamisme, son intégrité et sa fidélité aux idéaux du chef de l’État.

C’est certainement le type de collaborateur dont avait besoin le président de la République pour mener le Gabon sur la voie du développement. Tel un père fouettard, Brice Laccruche Alihanga est devenu le cauchemar des paresseux et des personnalités véreuses, mais un modèle pour ceux-là qui rêvent d’un Gabon émergent.

Un DC impressionnant

Depuis qu’il a accédé à la fonction de directeur de cabinet du chef de l’Etat, ce chef d’entreprise âgé de 37 ans a accumulé en peu de temps de nombreux états de services dont le record n’a jamais été atteint par certains prédécesseurs. Froid, rigoureux et même sévère, Brice Laccruche Alihanga bouscule régulièrement les gestionnaires et responsables de l’administration.

Ses méthodes, à savoir la compétence, le travail, la discipline, les résultats, mais aussi intégrité et honnêteté participent efficacement à l’avancement de la haute administration.  L’homme lui même est un grand bosseur. Une source nous renseigne à cet effet qu’il est parmi les premiers à arriver au palais du Bord de mer puis parmi les derniers à repartir.

Bien plus, ses collaborateurs affirment qu’il a de l’endurance au travail, par conséquent ceux qui sont à ses côtés doivent avoir des poumons. Sa façon de travailler est méthodique, il suit à la lettre l’avancement des grands dossiers de la République et applique à la lettre les instructions du chef de l’État. Ce sont ces qualités qui lui ont permis de solutionner la crise opposant l’État Gabonais, Bolloré et Olam. Il a également réussi en bon négociateur à calme les humeurs des agents syndiqués des régies financières qui avaient initié un mouvement de grève l’année dernière. Grâce à lui également, l’État Gabonais a pu régler sa dette de 70% envers la SEEG. Pour ne citer que ces points.

L’homme qui agace les laxistes

La rigueur du Dc/Pr dans le travail ne lui vaut seulement pas l’apathie, mais bien plus des inimitiés. Mais l’homme n’a que faire. A son arrivée à la tête du cabinet du chef de l’État, Brice Laccruche Alihanga a imposé sa méthode à ses collaborateurs. Il a mi fin aux vielles méthodes qui empêchaient l’avancement des dossiers dans l’administration. A tout moment, le DC qui aime le rappeler, “sur très hautes instruction du chef de l’État”, intervient partout où c’est nécessaire.

On se souvient qu’il a ramené de l’ordre dans le secteur douanier afin d’optimiser le rendement financier à travers l’opération « Aigle Douane ». De même, ce dernier a réduit les effectifs des personnes lors des voyages présidentiels. Car la participation d’un effectif pléthorique aux voyages présidentiels était coûteux au contribuable Gabonais. Aujourd’hui, le chef de l’État n’emmène qu’à sa suite lors de ses déplacements officiels des personnes essentielles ayant des missions précises. Une mesure qui entraîne des grincements de dents.

Il a opéré un véritable chamboulement à la tête des agences et directions générales des sociétés de l’État. Dégommant des incompétents et laxistes au profit des compétents, des personnalités dynamiques soucieuses de l’obligation des résultats. Récemment, il a fait audité la Direction Générale des Impôts pour avoir une idée de la gestion fiscale du pays. Au terme de cet audit, Brice Laccruche Alihanga a fustigé les responsables des impôts de la non application efficace de la mesure d’exonération et d’allegement fiscaux pour une catégorie de contribuable tel que le veut le président Bongo. Mais, Brice Laccruche Alihanga, c’est aussi la générosité, et un homme de terrain.

Un DC généreux aux côtés des couches défavorisées

C’est l’un des proches collaborateurs du chef de l’État à être très proches du peuple en général et des pauvres en particulier. S’il peut se montrer froid, rigoureux, Brice Laccruche Alihanga n’est nullement méchant, encore moins un tyran comme certains veulent souvent le faire croire. Déjà il est accessible à tous et compréhensif.

S’il parait difficile, l’homme est foncièrement généreux. On ne saurait lister ses nombreuses œuvres sociales. Mais l’homme intervient constamment aux chevets des pauvres. On a encore en mémoire la grande « caravane lunettes pour tous » au profit des populations défavorisées. Ici Alihanga a pris en charge les frais ophtalmologiques de 60.000 personnes qui, après examen, ont reçu gratuitement des lunettes médicales.  C’est encore lui qui fut le premier à aller rassurer les populations de Nkoltang lors de la section de la nationale 1 au niveau de cette localité, du fait de la montée des eaux.

Au regard de ces faits, ce qu’il faut retenir est que Brice Laccruche Alihanga qui agace d’un côté et impressionne de l’autre ne sert que les intérêts du peuple Gabonais comme son mentor Ali Bongo Ondimba.

LIRE AUSSI  Gabon : Mission accomplie pour le Directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba dans le Haut-Ogooué

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher