Can 2019 : Le chef de projet de construction du stade Paul Biya démissionne

La maquette du stade Paul BiyaLa maquette du stade Paul Biya

Annonces

Partagez!

Marc Debandt, ingénieur en chef, a quitté le groupe italiien Piccini qui a la charge de la construction de l’infrastructure sportive, le 17 février à Yaoundé.

A six mois de la livraison du stade Paul Biya sis au quartier Olembé à Yaoundé, le chef dudit projet l’ingénieur Marc Debandt crée la surprise en démissionnant. Sur les raisons de cette décision, des sources évoquent des pressions subies par le chef de projet de la part des autorités locales sur fond d’exigences de rétro-commissions.

On se souvient que peu de temps avant cette démission, la presse locale dénonçait les pressions faites par certaines hautes personnalités à l’endroit des responsables du groupe italien Paccini. On apprenait alors que celles-ci (hautes personnalités) exigeaient plus de 7 milliards de Fcfa de retro-commissions aux constructeurs, au cas contraire elles bloqueraient l’avancement des travaux.

Contacté par africtelegraph.com, Piccini a réfuté ces allégations. Piccini explique que le travail de Marc Debandt était purement technique, par conséquent ne consistait qu’à gérer les personnels techniques et les matériaux mis à sa disposition par la direction générale.

Aussi, le groupe Italien du BTP fait savoir que le départ de l’ingénieur en chef est volontaire. Ce dernier, selon Piccini, n’a pas accepté les nouvelles orientations du service. D’après Piccini, un réajustement de son organigramme a été fait afin de multiplier les équipes de travail, l’objectif étant de réaliser simultanément plusieurs œuvres. C’est donc ce réajustement qui a entraîné le départ volontaire de l’ingénieur du groupe italien. Le constructeur affirme même que les qualités professionnelles de l’ingénieur n’ont jamais été mises en doute.

Il faut rappeler que le coût du stade Paul Biya, dont la capacité d’acceuil est de 60.000 places assises, est estimé à 163 milliards de Fcfa.

Appelé à accueillir la CAN 2019, le stade d’Olembé est, compte tenu des délais de livraisons rapprochés, entièrement construit en matériaux préfabriqués en provenance d’Italie. En plus cette infrastructure devra comporter deux stades d’entraînement, des galeries commerciales et des structures d’hébergement.

LIRE AUSSI  Olam Gabon et GSEZ ont démenti les rumeurs qui courent sur leur supposée reprise des activités de la SEEG.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Can 2019 : Le chef de projet de construction du stade Paul Biya démissionne"

Laisser un commentaire