Gabon : Du neuf à l’Institut Africain d’Informatique avant la rentrée 2019

Ads

Partagez!

L’Association des Jeunes émergents Volontaires (AJEV) a apporté du neuf à l’Institut Africain d’Informatique (IAI) avant le retour des étudiants.

L’appel lancé par le corps enseignant et les étudiants de l’Institut Africain d’Informatique (IAI) a trouvé un écho favorable à l’Ajev qui a non seulement apporter du neuf, mais qui se dit préoccupée par les meilleures conditions des étudiants.

En vue de leur permettre de reprendre les études dans  des meilleures conditions, cette association a procédé le weekend dernier, à l’assainissement de cet établissement, et au chemisage de la peinture sur plusieurs façades des bâtiments.

L’institut qui affichait un état de dégradation très avancé à la suite des difficultés financières, a fini par subir une cure de jouvence et revêtir une image éclatante qui permettra aux étudiants et enseignants d’être dans un environnement sain et agréable.

Pour Donacien Guifo Kouam, délégué des enseignants de l’IAI, l’établissement était dans un état vraiment d’abandon. « Avec le soutien de cette association,nous percevons beaucoup de lumière, et tout se passe bien. Il y a de la peinture partout. Nous sommes très heureux de cette assistance », a-t-il déclaré.

Le coordinateur général AJEV dans le 5e arrondissement de Libreville, Dhyl Ibinga  a fait observer qu’il était peu commode de voir un symbole comme IAI, dans un état inacceptable. L’établissement était dans de hautes herbes. Mais Ajev est venue apporter une assistance aux étudiants en danger de morsures de serpents qui se cachaient dans les hautes herbes autour du campus.

En plus du désherbage, il a été procédé au rafraîchissement de la peinture de la barrière et de plusieurs bâtiments. Aussi le coordinateur général AJEV a souhaité que le problème soit résolu de manière globale. « L’association a apporté sa contribution, l’essentiel est que les cours puissent reprendre dans un environnement sain, a-t-il indiqué.

Rappelons que l’Institut Africain d’Informatique (IAI) accumule, à ce jour, 10 mois d’arriérés de salaire. À celas’ajoute le non versement des cotisations sociales des agents. Sur 11 Etats membres qui composent l’IAI, seuls 4 Etats à savoir le Niger, le Burkina-Faso,le Togo et le Gabon qui s’acquittent régulièrement de leurs cotisations.

A noter que IAI est une école inter- Etats basée à Libreville, créé en janvier 1971 au Tchad. Ses Etats membres sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun,la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, la république du Congo, le Gabon, le Niger,le Sénégal, le Tchad, le Togo.

LIRE AUSSI  Gabon : Les convictions de l’AJEV en matière de l’éducation

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Gabon : Du neuf à l’Institut Africain d’Informatique avant la rentrée 2019"

Laisser un commentaire