Ghana: Vers une électrification avec les déchets solides

Annonces

Partagez!

Pour la construction d’une centrale à biomasse en vue d’améliorer la gestion des déchets solides, le Ghana a signé avec l’Allemagne un accord de financement d’une valeur de 5,7 millions $, soit plus de trois milliards de FCFA.

Selon Kwabena Frimpong-Boateng, le ministre de l’Environnement, des Sciences, de la Technologie et de l’Innovation, l’ensemble du projet qui sera mis en œuvre sur 48 mois est d’une capacité de 400 kW. Mais dès cette année, les déchets solides de la ville de Kumasi pourront déjà être transformés en électricité, en attendant que le processus soit étendu à d’autres villes.

La centrale fonctionnera grâce à une combinaison des technologies solaires photovoltaïques et de pyrolyse de la biomasse. Les12 000 tonnes de déchets quotidiens au Ghana feront alors oeuvre utile désormais.

« Ce projet donnera aux petites entreprises allemandes, l’opportunité d’étendre leurs produits et services dans le domaine de la biomasse au Ghana. Une fois réussi, il permettra de faire face aux problèmes d’énergie et d’assainissement sur l’ensemble du territoire national », a affirmé le ministre.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Ghana: Vers une électrification avec les déchets solides"

Laisser un commentaire