Grève au Gabon : La Dynamique unitaire échoue à Libreville

Ads

Partagez!

Le mouvement de grève lancé par la confédération syndicale en début de semaine était très peu suivi mardi 18 décembre dans la capitale gabonaise.

Comme au premier jour, la grève de trois jours lancée par la Dynamique unitaire du Jean Remy Yama a échoué à Libreville. Le mouvement d’humeur n’a pas eu un véritable écho dans la capitale. La mobilisation
était très faible et était très peu suivi. On note -1% de fonctionnaires
mobilisés à cette occasion.

Ces syndicalistes de base pour la plupart fonctionnaires affirment avoir été trahi par les dirigeants de cette coalition qui ne peuvent qu’à leurs intérêts personnels et se servent des autres pour atteindre leurs buts.

De plus, les militants reprochent à leurs leaders syndicaux de faire plutôt de la politique en lieu et place du syndicalisme. Ceci s’explique par la proximité qui existe entre l’opposant Jean Ping et le président de la Dynamique Unitaire Jean Remy Yama.

Ainsi, d’aucuns voient derrière ces grèves infructueuses une main de l’opposant Jean Ping. Plusieurs spécialistes de la politique gabonaise pensent qu’après avoir échoué dans les velléités  insurrectionnelles, Jean Ping comptait sur le mot d’ordre de grève de la DU pour paralyser le Gabon avec des manifestations afin de fragiliser le régime Bongo. Mais une fois de plus, son plan commun avec Jean Remy Yama vient encore d’échouer.

Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que les mouvements d’humeur de la DU échouent. Ces derniers mois, toutes grèves lancées par la confédération syndicales ne sont pas suivie.

RECHERCHER :HOMEINTERNATIONAL

LIRE AUSSI  Gabon :La faible mobilisation de Dynamique Unitaire pour la grève

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire