Libreville et environs: 36 000 m3 d’eau potable supplémentaire dès janvier 2020

Ads

Partagez!

Selon le ministère gabonais des ressources hydrauliques, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) produira d’ici janvier 2020 quelques 36 000 m3 d’eau potable supplémentaire pour Libreville et ses environs qui connaissent toujours un stress hydrique chronique.

C’est la future nouvelle usine de production d’eau potable baptisée ‘’Cim Gabon 2” qui produira cette quantité supplémentaire . Une usine en cours de construction qui coûtera environ 6 milliards de FCFA. L’enveloppe est financée sur fonds propres de la SEEG et les travaux exécutés par les sociétés ETE, Mega Services et SETEG.

Les usines de la SEEG produisent aujourd’hui près de 230 000 m3 d’eau par jour pour la région de Libreville et ses environs, selon le ministère des ressources hydrauliques. Seulement 50% de cette production arrivent chez les consommateurs réels. Le reste est perdu dans les fuites et les branchements anarchiques. A cause de la vétusté des installations, l’eau n’arrive plus de certains quartiers comme au centre-ville.

Le Gabon est en passe d’obtenir un prêt de 117 400 000 d’euros, soit environ 77 milliards auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour améliorer considérablement la desserte en eau dans la capitale et ses environs.

Le produit de cet emprunt permettra de réaliser les extensions en eau dans les communes de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum. Il permettra de renouveler les infrastructures de distribution et de stockage devenues obsolètes dans certains quartiers de ces différentes communes.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire