Michel Menga annonce une bataille juridique pour défendre le RHM.

Menga M'ESSONE RHMMenga M'ESSONE RHM
Partagez!

« Ceux qui ont pris part au congrès dit extraordinaire du RHM (Rassemblement Héritage et Modernité) mué en RPM (Rassemblement pour la Patrie et la Modernité) les 5, 6 et 7 avril derniers, se sont exclus eux-mêmes », a lancé en filigrane l’actuel ministre d’Etat en charge de l’Education nationale.

Dans sa déclaration de samedi 13 avril qui sonne comme une réponse du berger à la bergère, Michel Menga M’essone promet de mener une farouche bataille juridique au cours de cette semaine.

Histoire de donner un second souffle à la formation politique dont il se réclame co-fondateur.  « RHM est un parti légalisé et juridiquement constitué», a glouglouté celui qui se considère toujours secrétaire général de ce parti, et membre co-fondateur par ailleurs qui ne fait que réclamer le respect des textes.

Cette bataille juridique qui a été annoncée en présence d’autres pères fondateurs dans le quartier Bel Air promet d’être âpre.

Gonflé à bloc, Michel Menga M’essone, ne reconnaît pas au président Barro Chambrier la qualité de l’exclure.

« Le RHM n’est pas né dans la tête d’un individu ; c’est une décision collégiale d’un groupe de députés qui ont décidé de prendre leur destin en mains», a -t-il martelé.

Ajoutant par ailleurs que ce congrès qui s’est tenu en son absence et celle d’autres membres influents et coordonnateurs soupçonnés d’être proches de lui est de nul et sans effet.

Et, pince sans rire, Michel Menga M’essone s’appuie sur les statuts et règlements du parti qui stipulent qu’un membre fondateur ne peut être exclu, pour rejeter en bloc toutes les manigances orchestrées pour l’écarter du parti.

A l’endroit de 4 députés et plusieurs conseillers locaux élus sous la bannière du RHM, le ministre d’Etat en charge de l’éducation a eu ces mots.

« Savez-vous que lorsque vous êtes allés aux élections, les couleurs que vous portiez en ce moment-là sont celles du RHM ; vous devez ça au peuple gabonais ; certes quand on a des ambitions, on a des œillères. Dès cet instant, il vous revient de savoir quelle direction voulez-vous donner à votre carrière politique ».

« Chez nous au RHM, on reste ouvert ; l’ostracisme ou l’exclusion n’a pas de place, c’est votre parti », a -t-il indiqué à leur endroit.

Que ceux qui se disent vouloir se débarrasser facilement de Michel Menga se détrompent.

« Tout ce qui paraît à portée de mains ne se réalise toujours pas à cause de la non perception de certains obstacles qui se dressent sur le chemin », a-t-il prévenu pour conclure. Comprenne qui pourra. A bon entendeur salut !

LIRE AUSSI Gabon : L’extrême esprit de l’opposition radicale vaut son extrême faiblesse.


Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Michel Menga annonce une bataille juridique pour défendre le RHM."

Leave a comment

Your email address will not be published.


*