Paul Biya : « Nous avons enregistré des succès notables dans le cadre de la lutte »

Paul BiyaPaul Biya

Annonces

Partagez!

En quinzaine de minutes, le président camerounais Paul Biya s’est adressé à la nation camerounaise. Il a évoqué plusieurs sujets saillants.

Pour Paul Biya, la secte terroriste Boko Haram a en effet poursuivi ses attaques contre « notre » pays. « Grâce à la vaillance de nos soldats, et au courage de nos populations, nous avons infligé de cuisantes défaites à ce groupe criminel et réduit à néant ses rêves expansionnistes », a dit Paul Biya.

Bien évidemment, dit-il, la vigilance reste de mise. « Nous allons poursuivre avec détermination, de concert avec nos voisins et nos partenaires internationaux, nos efforts en vue de l’éradication totale de ce groupe terroriste. Nous avons également enregistré des succès notables dans le cadre de la lutte contre le phénomène des prises d’otages à notre frontière orientale. Nous allons intensifier nos efforts à cet égard et continuer à traquer sans relâche, les groupes criminels impliqués », a-t-il soutenu.

Dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, des revendications socio-professionnelles, auxquelles son Gouvernement s’est pourtant efforcé d’apporter des réponses appropriées, ont fait l’objet d’une récupération par des extrémistes, cherchant à imposer par la violence, leur projet sécessionniste.

« Nous avons tous été témoins de la gravité des débordements qui en ont résulté. Les symboles de la République ont été profanés », explique Paul Biya. Selon le chef de l’Etat Camerounais, l’éducation de « nos » enfants a été prise en otage, par des pyromanes criminels qui n’ont pas hésité à incendier des écoles et à attaquer des élèves.

« Les activités économiques et sociales ont été perturbées par des mots d’ordre irresponsables, imposés aux populations par la menace, l’intimidation et la violence. Des attentats à la bombe ont été perpétrés. Plusieurs de nos compatriotes ont perdu la vie dans les violences orchestrées par les sécessionnistes », ajoute t-il dans ses propos.

D’après Paul Biya, des membres des forces de défense et de sécurité ont été assassinés de sang-froid, en accomplissant leur devoir. En conséquence, il invite  à avoir une pensée pieuse pour tous les concitoyens qui ont perdu la vie dans cette crise.

« Je voudrais également, au nom de la Nation tout entière, présenter nos sincères condoléances à toutes les familles endeuillées », a-t-il déclaré. Pour le chef de l’Etat, il est de son devoir de veiller à l’ordre républicain, à la paix sociale, à l’unité de la Nation et à l’intégrité du Cameroun.

« Les opérations de sécurisation engagées à cet égard ont donné d’excellents résultats. Elles vont se poursuivre sans faiblesse, mais sans excès. Je félicite les forces de défense et de sécurité pour la bravoure, la détermination, la retenue et le professionnalisme dont elles ont fait montre jusqu’alors », poursuit-il. Il a soutenu que le souhait de tous les Camerounais de bonne volonté, est que les tensions cessent dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et que la situation revienne à la normale.

«  Dans leur immense majorité, les Camerounais aspirent à vivre ensemble, dans la paix », a-t-il martelé. Selon lui, 2018 sera une importante année électorale. « Toutes les dispositions nécessaires seront prises afin que les opérations électorales se déroulent dans le calme et la sécurité », a indiqué Paul Biya.

LIRE AUSSI  Cameroun : Des migrants camerounais de retour au bercail

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire