Tchad : Les hommes en toge en grève

Les avocats tchadiensLes avocats tchadiens

Annonces

Partagez!

Avocats, huissiers et notaires ont annoncé mercredi à N’Djamena une grève illimité. Derrière leur mouvement, ils veulent faire tomber certaines personnalités de la République.

Trois professions judiciaires libérales (Avocats, Huissiers et Notaire) appellent à une grève incessante. Dans le viseur de ces juristes, le gouverneur de la région du Logone Oriental, doum Nocky Charfadine et le commandant de la gendarmerie de Doba. Ces derniers doivent répondre de leurs actes devant la justice.  Après l’incident de Doba le 7 juin, une grève d’avocats, huissiers et notaire avait suivi jusqu’au 13 juin.

Hier, l’ordre des avocats s’est réuni en Assemblée générale pour décider de la suite des événements. Selon le secrétaire général de cette association, Me Emmanuel Koumtog, il est inacceptable que le gouverneur bien que relevé de ses fonctions ne soient pas encore convoqué à la barre. Tout comme ils ont dénoncé la situation confuse du commandant de gendarmerie de Doba, dont ils ne savent pas s’il est encore en poste ou s’il a été relevé.

Les professions judiciaires libérales exigent que ces deux personnes soient traduites devant les tribunaux sans d’autres formes de procès. A défaut de cela, ils vont paralyser le système judiciaire par une grève illimitée.

Malgré les rencontres avec les autorités, notamment le ministre de la défense qui a promis de traduire les militaires ayant tirés en justice, les hommes de la loi n’ont obtenu aucune suite favorable.

Rappelons qu’il y a exactement une semaine, un avocat, après avoir obtenu auprès du juge la libération de ses trois clients au tribunal de Doba, était la cible d’une attaque des groupes des gendarmes. Ces derniers ont tiré sur son véhicule et enlevé ses clients. Les trois clients de l’avocat ont été emmenés à la légion de gendarmerie et gardés en cellule.

Le président Idriss Déby Itno avait immédiatement réagi en relevant le gouverneur de la région de ses fonctions. Mais geste n’a pas pu calmer les esprits qui réclament toujours justice. Car les hommes de la loi accusent le gouverneur d’arrestation arbitraire. Le commandant de la légion de la gendarmerie de Doba, Ahmat Djamal Nimir, est accusé pour extorsion de fonds et recel des malfaiteurs.

LIRE AUSSI  Tchad : Des hommes tabassés par les gendarmes

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire