Cameroun / Détournement au Minfopra : L’audience encore reportée

vol de franc CFAvol de franc CFA

Annonces

Partagez!

Le procès des trois cadres du ministère de la Fonction publique, impliqués dans cette affaire se tiendra le 24 mai. Ceci va permettre au ministère public de produire des pièces à conviction en leur forme légale.

Lors de la dernière audience, le procureur du tribunal criminel spécial (Tcs) avait demandé le report du procès au 4 mai. Ce renvoi devrait lui permettre de produire les pièces de l’accusation en la forme légale. Cette forme légale veut que lesdites pièces soient originales, ou alors des photocopies certifiées conformes.

A l’audience d’hier, le ministère public n’a pas pu produire toutes ces pièces. Le procureur de la République a présenté des pièces précisant que celles-ci étaient des doublons.

Seulement, la vigilance des avocats de la défense a permis de constater que les pièces présentées n’étaient en fait que des photocopies. En faisant rejeter ces pièces, les avocats de la défense ont par ailleurs sollicité éventuellement une réquisition intermédiaire.

C’est-à-dire qu’au cours de la prochaine audience, si le ministère public fournit ses pièces en formes légales, il prendra également ses réquisitions. Des réquisitions pour dire si chacun des accusés doit produire ses moyens de défense, ou alors si les poursuites de certains accusés devraient s’arrêter.

En rappel, les nommés Elisabeth Abogda, Serge Mbang Zobo et Mvogo Mvogo déjà retraités, tous cadres en service au ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative (Minfopra) à l’époque des faits, sont poursuivis depuis le 31 janvier de cette année pour détournement des bons de caisses.

Si le montant exact n’est pas encore évalué, certaines sources évoquent une somme de l’ordre de 180 millions Fcfa. D’autres parlent de 84 millions, tandis que certains évaluent les pertes à 380 millions Fcfa.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire