COP 22 : L’Agriculture africaine et le défi environnemental !

Agriculture en Afrique

Ads

Partagez!

Le Groupe ÉLÉPHANT VERT s’engager en faveur d’une agriculture climato – intelligente afin de répondre aux besoins grandissants de production agricole et de sécurité alimentaire tout en atténuant et s’adaptant au changement climatique.

En quoi cette politique d’agriculture climato -intelligente constitue une réponse concrète à la réduction du bilan carbone ?

Une des voies de l’agriculture climato-intelligente passe par l’augmentation des solutions de biointrants spécifiques capables de préserver et régénérer les sols (fertilité, santé et biodiversité), d’améliorer la nutrition des plantes et de garantir leur protection : la matière organique et les micro-organismes à intérêt agricole. En effet, ils permettent :
• D’atténuer les émissions de GES en stockant du carbone dans les sols qui de ce fait ne seront pas émis dans l’atmosphère ; tout en améliorant la santé et la fertilité des sols ;
• De s’adapter au changement climatique en adoptant des pratiques agricoles résilientes et durables contribuant ainsi aussi à la santé des sols et la biodiversité mais aussi à des rendements plus élevés pour des produits agricoles de plus grande qualité ;
• De contribuer à la sécurité alimentaire par des rendements conséquents et durables de produits agricoles plus naturels ainsi que des conditions de vie améliorées des agriculteurs.
Pour les agriculteurs, les avantages sont multiples. Premièrement sur le plan économique ils augmentent leurs rendements (performance) tout en préservant leur capital foncier sur le long terme (fertilité des sols). Ils améliorent également leur autonomie et leurs conditions de vie (hausse des revenus) pour l’aspect social. Enfin, d’un point de vue sanitaire, ils sont moins exposés aux intrants chimiques.

Le Groupe ÉLÉPHANT VERT fabrique et commercialise des solutions durables et adaptées aux besoins des agriculteurs et des autres acteurs des chaînes de valeur agricoles que nous devons donc rapidement rendre accessibles au plus grand nombre. Mais la première difficulté de cette transition s’avère la structure même du marché des intrants. En effet, le marché des biointrants représente seulement 2 milliards d’Euros au niveau mondial contre 150 milliards d’Euros pour le conventionnel, soit à peine plus de 1% du marché des intrants agricoles.

Comment ÉLÉPHANT VERT démocratise et accélère l’utilisation des intrants naturels et les pratiques agricoles durables ?

L’agriculture climato-intelligente passe par la généralisation massive de l’utilisation des biointrants, en complément, et àchaque fois que possible, ou en substitution aux intrants conventionnels :
– Compléter l’usage des engrais chimiques par les engrais naturels, les amendements et l’utilisation de produits biostimulants d’origine naturelle, afin de limiter l’impact environnemental des engrais chimiques et en valorisant les sources de matières organiques locales ;
– Remplacer totalement les pesticides par des biopesticides pour permettre un contrôle des ravageurs et des maladies des plantes. Des solutions qui n’ont aucun impact ni sur l’environnement, ni sur la faune auxiliaire ou sur les populations.

Pour accélérer le développement des produits naturels, ÉLÉPHANT VERT travaille avec l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur : institutionnels, chercheurs et acteurs de la R&D, PME innovantes, financeurs, producteurs d’intrants, revendeurs-distributeurs d’intrants, agriculteurs-utilisateurs, grande distribution et industriels de l’agro-alimentaire, consommateurs de produits agroalimentaires. Nous nous éfforçons de développer et de mettre en oeuvre des synergies à chaque étape de la chaîne de valeur et de proposer des solutions (produits et services) adaptées au contexte local de chaque agriculteur, comprenant notamment de la formation technique & pratique ou de l’accès au financement.

La prochaine conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP22) aura lieu au Maroc, sur le continent africain. C’est l’occasion de mobiliser l’ensemble des parties prenantes du secteur agricole en Afrique autour de l’adoption des solutions climato-intelligentes concrètes qui permettront au continent d’atteindre la prospérité économique tout en préservant l’environnement. Il s’agit aujourd’hui de rendre effectif, ensemble, l’avènement d’une agriculture performante, saine et durable sur tout le continent africain. Apportons, à travers la mise à disposition des fertilisants, stimulants et pesticides 100% naturels, l’accompagnement technique et financier des agriculteurs, une réponse concrète à la réduction du bilan carbone par la préservation de la fertilité des sols, les ressources en eau et de la biodiversité.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "COP 22 : L’Agriculture africaine et le défi environnemental !"

Laisser un commentaire