Côte d’Ivoire : Douze personnes arrêtées après la profanation de la tombe de Dj Arafat

Ads

Partagez!

Selon les autorités, une enquête a été ouverte afin d’interpeller les responsables toutes les personnes qui ont exhumé le corps du chanteur samedi, peu après son inhumation à Abidjan.

Douze personnes ont été interpellées en Côte d’Ivoire après la profanation de la tombe de Dj Arafat, a annoncé dimanche le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, dans un communiqué. «Les enquêtes se poursuivent pour l’interpellation de tous les coupables et situer les responsabilités à tous les niveaux. Le procureur de la République a été saisi et cet acte ne sera pas impuni», a déclaré l’autorité administrative.

La tombe et le cercueil de la star du coupé-décalé ont été ouverts samedi matin à Abidjan, alors que le chanteur venait d’être inhumé après une cérémonie d’hommage musical au stade Félix Houphouët-Boigny. Sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir des fans surexcités filmer la dépouille du chanteur, après l’avoir déterré. «Nous avions voulu voir le corps de notre idole avant la fermeture du tombeau», a expliqué un fan à l’AFP.

De son vrai nom Ange Didier Houon, Dj Arafat est décédé le 12 août dernier après un accident de la circulation à Abidjan. Il avait 33 ans. Son décès a entrainé une vague d’émotions à travers le monde. Il a reçu, à titre posthume, l’ordre national du mérite culturel «pour son immense contribution au rayonnement artistique» de la Côte d’Ivoire.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire