Escalade: Gouvernement d’union nationale et l’Armée nationale libyenne

Annonces

Partagez!

Le Gouvernement d’union nationale (GNA) a dénoncé une « escalade » et des déclarations « provocatrices » de l’Armée nationale libyenne (ANL).

Une autorité rivale dans l’Est de la Libye contrôlée par L’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Haftar, a opté pour l’escalade et la provocation en affirmant qu’il préparait une offensive pour « purger l’Ouest » de la Libye « des terroristes et des mercenaires ».

Le maréchal Haftar, homme fort de l’Est a indiqué que les préparatifs » de l’opération « étaient sur le point de s’achever ». Plusieurs unités militaires s’étaient dirigés « vers la région Ouest pour la nettoyer de ce qu’il reste des groupes terroristes ».

Mais des analystes estiment que le maréchal Haftar a exprimé à plusieurs reprises son souhait de marcher sur la capitale, sans toutefois passer à l’acte. En janvier dernier, il avait annoncé une opération militaire dans le Sud-Ouest désertique du pays.

Par ailleurs, l’ANL, dispose déjà de soutiens dans le Sud, elle s’est emparée sans combats, notamment de la ville de Sebha (centre) ainsi que d’un important champ pétrolier plus au sud.

L' »escalade » annoncée par l’ANL intervient à quelques jours de la tenue d’une Conférence nationale sous l’égide de l’ONU (14-16 avril), appelée à dresser une « feuille de route » à même de sortir le pays du chaos.

LIRE AUSSI France : Emmanuel Macron en sauveur de la Libye

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Tambwe
Willy Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Escalade: Gouvernement d’union nationale et l’Armée nationale libyenne"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher