Gabon : La danse valorisée par l’Institut Français

Danse IKONDADanse IKONDA

Annonces

Partagez!

Toute une semaine consacrée à cette discipline sera rythmée par une série de spectacles qui auront lieu du 25 au 28 octobre 2017 à Libreville.

L’institut français du Gabon (IFG) organise dans ses locaux la première édition de la Semaine de la Danse. En prélude à cet événement, une conférence de presse a été organisée par l’IFG dans la salle Madeleine Renaud le lundi 23 octobre. Celle-ci a permis aux journalistes de nouer de contacts avec les danseurs et chorégraphes conviés à cet événement.

Selon le chronogramme des activités, le bal de danse s’ouvre ce 25 octobre par une prestation des professeurs du Studio Corps Accord coordonné par Nathalie Moulain. Le Studio Corps accord livrera sa dernière trouvaille nommée « 2.0 de Danse de Fé ». Puis suivra la projection d’un film de danse. Il s’agit de « Relève », un documentaire de Thierry Demaizière consacré au danseur chorégraphe Benjamin Millepied.

Pour la deuxième journée  (26 octobre), le danseur  Peter Nkoghe qui vient de Ouagadougou au Burkina Faso, signe son retour sur scène avec une nouvelle création baptisée « Seul, je m’étais promis un jardin de rose ». Le spectacle d’environ 25 minutes sera suivi de la diffusion de « Cris de Corps », une création de Bernardo Montet.

Le jour suivant, la talentueuse danseuse Gaëlle Ikonda va électriser le public avec « Ne m’oublie pas ». Ensuite suivra la projection du film « Polina, Danser sa vie » d’Angelin Prejlocaj.

Au cours de la dernière journée de la Semaine de la Danse, les lauréats des trois dernières éditions de « Fé’Nomène » Battle se produiront sur scène. On retrouvera également sur scène les danseuses professionnelles « Happiness » venues de Tanzanie et « Nado » de Côte d’Ivoire.

La Semaine de la Danse qui a pour thème « Femmes et Développement », sera aussi une occasion pour l’IFG d’inaugurer sa nouvelle salle d’exposition et du vernissage de l’exposition Regards de masques du photographe Pierre Amrouche.

Lire aussi : Akinwumi Adesina : Lauréat 2017 du Prix mondial de l’alimentation

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire