Gabon : Tête-à-tête entre la ministre de la Fonction publique et des partenaires sociaux

Annonces

Partagez!

Madeleine Berre a reçu jeudi plusieurs groupes syndicaux dans le but de trouver une issue au mouvement de grève dans son département ministériel.

La ministre gabonaise de la Fonction publique et du Dialogue social, Madeleine Berre, a reçu jeudi 5 décembre 2019 plusieurs groupes syndicaux suite au mouvement de grève observé dans son département ministériel. Il s’agit notamment des syndicats des secteurs «Affaires sociales, Communication, Commerce, des Eaux et Forêts et des collectifs des agents publics non intégrés», indique le communiqué ayant sanctionné cette rencontre.

Ce tête-à-tête a permis de prendre connaissance des revendications ayant conduit à ce débrayage qui porte un coup au bon fonctionnement de l’administration publique. Ces revendications sont essentiellement axées sur la régularisation des situations administratives de ces personnels grévistes. La ministre a déclaré être consciente de la légitimité des multiples doléances exprimées.

Elle a tenu à rassurer les partenaires sociaux sur la volonté du gouvernement de les mettre dans des situations professionnelles adéquates. Ce, afin d’augmenter leurs performances, leur employabilité et leur épanouissement. C’est d’ailleurs dans cette optique que s’inscrit le recensement biométrique des agents de l’Etat lancé en septembre dernier.

En effet, cette opération a pour but de «disposer des outils et des fichiers fiables qui devraient permettre d’élaborer de vraies politiques publiques en matière de gestion des agents publics», selon le ministère de la Fonction publique.

La rencontre de ce jeudi entre la ministre de la Fonction publique et les représentants de syndicats s’inscrit dans le cadre du dialogue permanent, conformément à la vision du président Ali Bongo Ondimba. Dans cette optique, les membres du gouvernement se sont engagés à ne ménager aucun effort en vue de poursuivre ce dialogue.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire