Une jeune kamikaze chargée d’explosifs arrêtée au nord du Cameroun

kamikazeUne kamikaze

Annonces

Partagez!

Au Cameroun, une kamikaze a été appréhendée par les membres d’un comité de vigilance composé de civils dans la nuit de mardi à mercredi dans le village de Djakana, près de la frontière avec le Nigeria, où les islamistes armés de Boko Haram commettent des attentats et lancent des attaques. Elle était porteuse de cinq explosifs, ont annoncé les autorités de la régionales.

Les autorités judiciaires et administratives de l’extrême-nord du Cameroun à la frontière avec le Nigeria, ont annoncé qu’une jeune femme kamikaze de 20 ans a été arrêtée entre le 26 et le 27 avril 2016 dans cette zone. Elle a été remise au Bataillon d’intervention rapide, unité d’élite de l’armée en première ligne de la lutte contre Boko Haram, pour être interrogée.

Le gouverneur de la région, M. Midjiyawa Bakari, qui confirme l’information, révèle également que « la kamikaze a déclaré être partie du Nigeria en compagnie d’une autre jeune femme et que toutes deux cherchaient des lieux de regroupement pour se faire exploser ». Il a ajouté également qu’une battue a été mise en place pour retrouver la seconde kamikaze qui ne serait pas très loin de la zone ou se serait replier au Nigeria voisin.

Ces jeunes dames, selon les autorités camerounaises, font partie de nombreuses femmes et filles régulièrement utilisées par les membres de la secte terroriste Boko Haram, comme kamikazes pour commettre des attentats-suicides.

Pour fasse à cette menace, un plan d’attaque a été mis en place depuis plusieurs mois. Il est basé sur des comités de vigilances composés des volontaires de localités voisines et permettant d’empêcher de tels attentats-suicides planifiés par ce groupe dans l’extrême-nord du pays. Les équipes se relaient en permanence de 6 heures à 18 heures et de 18 heures au petit matin.

« Ce système a déjà permis de déjouer plusieurs attentats grâce à un dispositif efficace de motos, sifflets et détecteurs de métaux mis à la disposition des habitants », a précisé le gouverneur de la région, avant d’ajouter que « les motos permettent notamment une mobilité aux membres des comités de vigilance pour surveiller la frontière poreuse ».

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Une jeune kamikaze chargée d’explosifs arrêtée au nord du Cameroun"

Laisser un commentaire