Le Gabon ne suivra pas la Coupe du Monde 2018, au grand bonheur de Canal plus

Beinsport footballfootball

Annonces

Partagez!

Les chaînes publiques gabonaises ne pourront pas diffuser les matches de la coupe du monde 2018. En effet, le groupement de chaînes sportives BeIn Sport est l’unique propriétaire des droits de diffusion d’image.

Dans un communiqué, BeIn Sport menace très simplement douze pays africains de poursuites judiciaires si ils s’aventuraient à diffuser illégalement les matches de football de la coupe du monde 2018. En effet, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Mali, le Niger, la RDC, le Sénégal, et le Togo n’ont toujours pas régler les frais d’acquisition des droits de diffusion à BeIn Sport. Une intervention qui arrive quelques semaines après que l’opérateur satellite Satcon présent au Gabon et en RDC, a été pris la main dans le sac, diffusant le 20 avril 2018, le match de Liga opposant Léganés au Deportivo la Corogne.

Certains de ces pays africains jugent excessifs les coûts de retransmission demandés par BeIn Sport. En situation de monopole, elle exige, plusieurs dizaines de millions de dollars. Ce qui revient à un coût par match par habitants ahurissant pour les pays peu peuplés tels que le Gabon, le Congo. De plus, dans la pratique africaine, les matches sont retransmis localement sur les chaînes publiques à l’ensemble des populations. « Culturellement, personne ne comprendrait de devoir payer pour voir les matches de la Coupe du Monde« . C’est donc un effort supplémentaire que doivent donc consentir les états africains, en pleine crise économique.

Canal plus est le grand gagnant de cette situation

Si aucune diffusion ne sera possible sur les chaînes publiques africaines, les populations devront donc obligatoirement opter pour un abonnement sportif sur le bouquet Canalplus. Un coût donc supplémentaire qui fera les choux gras de cet opérateur, présent sur l’ensemble de l’Afrique francophone.

LIRE AUSSI : Gabon : Le manque d’enseignants à l’éducation national

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Le Gabon ne suivra pas la Coupe du Monde 2018, au grand bonheur de Canal plus"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher