Niger : Les passeurs abandonnent les migrants déshydratés en plein désert

Le désert du NigerLe désert du Niger

Annonces

Partagez!

Abandonnés par leurs passeurs en plein désert nigérien, deux migrants africains sont morts de soif. Et 80 autres ont été sauvés alors qu’ils étaient en route pour l’Europe via la Libye.

Selon l’Organisation internationale des migrations (OIM), ils ont été sauvés dans le désert, à 382 km de la ville (nigérienne) d’Agadez. Malheureusement, la déshydratation extrême a causé la perte de deux autres.

Bloqués pendant trois jours dans le désert à la suite d’une panne mécanique de leur voiture avant d’être abandonnés, les survivants ont été acheminés à Agadez, la principale ville du nord du Niger. Sur place, ils sont pris en charge dans un centre de transit pour les migrants. Les opérations de sauvetage ont été conjointement menées par l’OIM et des équipes de la protection civile du Niger.

De tout le temps, les passeurs utilisaient des routes connues où ils pouvaient se ravitailler en eau. Mais, ils empruntent désormais des pistes très dangereuses par peur d’être pris par des patrouilles militaires. L’OIM concentre également ses opérations de sauvetage vers la frontière algérienne, depuis qu’Alger expulse en masse des migrants africains, notamment via le désert nigérien.

Depuis le début de l’année, l’OIM a déjà mené 18 opérations de sauvetage identiques à la frontière algérienne, et ramené plus de 3.000 personnes. Le Niger reste une plaque tournante pour les migrants pendant que la lutte contre la migration clandestine vers l’Europe est financée par l’Union européenne.

Pour décourager les passeurs, Niamey a voté en 2015 une loi très sévère rendant leurs crimes passibles de peines pouvant aller jusqu’à 30 ans de prison. L’armée a multiplié les patrouilles dans le désert. Le flux de migrants a certes chuté depuis 2017, mais ce durcissement semble encore loin de décourager les trafiquants.

LIRE AUSSI  Vente de Migrants en Libye : Les rescapés témoignent

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Niger : Les passeurs abandonnent les migrants déshydratés en plein désert"

Laisser un commentaire